Buzz

Le miss-tere est resté entier jusqu’au verdict final. Miss Belgique 2015 étant Annelies Toros, la favorite depuis le début.

La jeune fille de 19 ans est étudiante en communication et Miss Anvers (portrait sur DH. be, interview dans la DH de ce lundi).

Elle repart avec la traditionnelle Peugeot et succède ainsi à Laurence Langen. Première dauphine ? Leylah Alliet qui participera à Miss Monde. La Miss Belgique quant à elle, participera à Miss Univers. Nouvelle règle de cette année. Celle qui ferme le podium est Charlotte Vanbiervliet. Trois néerlandophones.

Une élection kitsch

Apres deux heures trente de show (en direct sur AB3) et depuis le theatre de Plopsa au parc Plopsaland de La Panne, la plus belle du royaume a été élue sur une pluie d’applaudissements.

© BELGA

Entre des danseurs qui ont mis le feu, les artistes Andrei Lugosvski, les vieux routards de The Rubettes (tout Plopsa debout pour Sugar baby love, le groupe anglais qui fête ses 40 ans de carrière habillés de leur t-shirt Je suis Charlie), la toute jeune Camille et notre dernier représentant à l’Eurovision, Axel Hirsoux et son impressionnant titre Mother, le show a eu quelques aussi son petit lot de pépites miss-tiques.

Une qui part avant d’être éliminée (Cheyenne), un châle qui se fait la malle en plein défilé de bikini et l’incontournable séance de questions/réponses sur l’histoire de la Belgique, ce qui nous vaut, comme chaque année, quelques petites perles.

Comme pour Ginger qui bute sur ce qu’on fête le 21 juillet. La prestation de serment du premier roi des Belges. "Je ne savais pas mais celle-là, je vais la retenir toute ma vie, c’est certain ! (rires)"

Au moins, elle le prend avec le sourire comme Malissia (qui termine 4e dauphine) stressée, qui répond que le point culminant de notre plat pays est… le Brabant wallon avant que la Miss Brabant wallon, justement, se reprenne et sort "les Hautes Fagnes".

Mais la palme revient à Charlotte qui n’a su répondre à aucune question.

Culture générale, généralement culte avec les Miss.

© Photo News

Présenté par Véronique De Kock (Miss Belgique 1994) et un Patrick Ridremont en grande forme (rigolant de sa petite taille par rapport à l’immense Kawtar, pensant que le roi Albert est mort - joli lapsus - ou plaisantant sur le fait qu’"une va m’adorer et toutes les autres me détester" au moment du verdict sous huissier), le show télévisé -en dehors des duplex en coulisses avec Justine De Jonckheere, Miss belgique 2011- ressemblait à une succession de défilés kitsch mais celui en bikini a, comme toujours, fait monter la température de la salle.

Soutenu par un public enthousiaste (rempli de BV), un jury composé essentiellement du milieu Miss (le photographe officiel, la présidente du comité Darline Devos - qui élit sa 10e miss cette année - et d’anciennes miss Belgique comme Annelien Coorevits de 2007 et Virginie Claes de 2006 mais aussi Barbara Gandolfi et Axel Hirsoux), les 30 finalistes à Miss Belgique n’ont pas eu la chance d’être jugée par Gary Dourdan, officiellement prévu comme president du jury.

L’acteur des Experts ayant sûrement été rappelé sur une scène de crime ou pour déjouer un futur attentat..?