Divers Un descendant de la maison de champagne Cazanove n'a pas du tout apprécié l'association de leur famille à celle de l'ancienne star du X.

Après avoir abandonné les films X, Clara Morgane s'est reconvertie dans la chanson, le mannequinat et... le champagne. En association avec la maison Charles de Cazanove, elle a lancé une cuvée spéciale baptisée "Le Champagne by Clara Morgane".

Cependant, le comte Loïc Chiroussot de Bigault de Cazanove n'adhère pas du tout à cette lignée commerciale : "Je suis véri­ta­ble­ment choqué par cette asso­cia­tion. C'est tout simple­ment scan­da­leux ! Comment peut-on asso­cier le nom de mon illustre famille à celui de Clara Morgane ? C'est incon­ce­vable. Je ne comprends pas. S'ils savaient, mes ancêtres se retour­ne­raient dans leur tombe !", a-t-il déclaré dans le journal L'Union.

En réponse à cette colère, l'ancienne actrice a déclaré sur Instagram : "Ce monsieur CHIROUSSOT, arrière petit neveu de la famille qui crée la polémique aurait dû se poser la question de la volonté de ses ancêtres avant la vente de leur nom et cela, il y a bien longtemps. J'imagine que sa petite colère l'a empêché de goûter à notre délicieux nectar. Je propose de lui faire parvenir une bouteille afin qu'il puisse passer un bon moment d'émotion libératrice".

La marque de champagne a, quant à elle, défendu son choix commercial et assume "avec fierté sa collaboration très appro­priée avec Madame Clara Morgane pour la mise en avant de ce produit emblé­ma­tique du terroir, de la tradi­tion et de l'ex­cel­lence française, qu'est le vin de Cham­pagne". Une déclaration qui risque bien de faire avaler de travers l'héritier du nom.

Une décision si contestable selon lui qu'il a décidé de saisir la justice afin de retirer le nom de leur famille sur les étiquettes. L'audience devrait avoir lieu le 9 janvier prochain au tribunal de grande instance de Lille.