Divers

Danser à côté d'une voiture en marche sur la chanson "In my feelings" et mettre la vidéo en ligne amuse des milliers d'internautes... mais la police en Espagne a mis le holà sur cette pratique, dangereuse pour la sécurité routière. "Relever un défi comme #InMyFeelingsChallenge peut se terminer par des poursuites (...) La sécurité routière n'est pas un jeu", prévient la police régionale de Catalogne dans un tweet.

Le défi, lancé pour la première fois fin juin par un humoriste américain, consistait dans un premier temps à danser sur le tube du rappeur canadien Drake sur la route, et a été relevé par des stars, de l'acteur Will Smith au footballeur Marcelo.

Puis, porté par des milliers d'internautes qui se sont pris au jeu, il a ensuite consisté à danser sur la chanson... à côté d'une voiture en marche, filmé par le conducteur. On a même vu des conducteurs descendre en marche pour danser et un motard danser sur sa moto en marche.



Plusieurs vidéos se terminent mal, avec le véhicule percutant un panneau ou un piéton.


Utiliser son téléphone au volant, conduire sans regarder la route, détacher sa ceinture en marche et mettre les autres en danger, sont autant de violations du code de la route qui peuvent valoir une amende aux automobilistes, avertit la police catalane.

Les défis viraux ont fleuri ces dernières années sur des sites et réseaux sociaux, mettant en avant des pratiques des plus innocentes aux plus dangereuses, comme se verser de l'eau glacée sur la tête, asperger quelqu'un d'eau bouillante ou encore s'appliquer un glaçon et du sel sur la peau, au risque de brûlures graves.

3 personnes arrêtées à Abou Dhabi

L'émirat d'Abou Dhabi a ordonné lundi l'arrestation de trois "stars des réseaux sociaux" accusées d'avoir pris part au "Kiki challenge", un défi à la mode qui consiste à se filmer en train de danser à côté de sa voiture et poster la vidéo en ligne.

Les personnes prenant part à ce défi se filment en train de sortir de leur véhicule, qui continue parfois à rouler, et dansent sur la chaussée sur le titre hip-hop du Canadien Drake "In my feelings".

"Ce comportement est contraire aux valeurs de la société émiratie et constitue une violation de la morale publique", déclare le bureau du procureur d'Abou Dhabi dans un communiqué, qui ne précise pas l'identité des personnes arrêtées mais parle de "stars des réseaux sociaux".

Le bureau du procureur ajoute qu'elles seront interrogées pour "mise en danger de leur vie et celle d'autrui, en violation de la morale publique du fait de l'utilisation des réseaux sociaux pour promouvoir des pratiques incompatibles avec les valeurs et les traditions de la société".

Les personnes concernées pourraient être condamnées à une amende ou à une peine d'emprisonnement, a déclaré le bureau du procureur d'Abou Dhabi.