Divers Quelques jours avant Noël, deux amis irlandais de longue date se sont mariés afin d'économiser 50.000 euros d'impôts.

Matt Murphy et Michael O'Sullivan s'aiment... mais ce sont bien des liens d'amitié qui les lient depuis 30 ans. Pourtant, les deux hommes se sont mariés en décembre dernier. Aux yeux de la loi irlandaise, qui a adopté le mariage pour tous il y a peu, ils sont donc unis par le lien sacré du mariage. 

En réalité si Matt, 85 ans, célibataire et sans famille, a épousé Michael, 58 ans, c'est pour lui permettre d'hériter de sa maison située à Dublin. Un geste fort qui permettra à son ami d'économiser la modique somme de 50.000 euros en droits de succession. Un montant que Michael O'Sullivan, dans une situation financière délicate, n'avait pas les moyens de verser. Le quinquagénaire s'est en effet retrouvé un "beau" jour à devoir dormir dans sa propre voiture. Son ami, de 27 ans son aîné à la santé déclinante et nécessitant une aide à domicile permanente, lui a donc proposé un marché qu'il n'a pas pu refuser: s'occuper de lui en échange d'un toit et... de la maison une fois son heure venue.

Pour contourner la loi relative aux droits de succession, les deux hommes ont été avertis par un avocat que le mariage, même entre deux personnes hétérosexuelles et du même sexe, était autorisé et rendait nulle la note fiscale initialement prévue.

La décision de Matt et Michael a été majoritairement saluée, même par certains membres du clergé. Un élément reste source d'ennuis potentiels: le mariage en question entre clairement dans le cadre des mariages blancs comme l'indique Le Figaro. Faut-il encore que cela soit prouvé par les pouvoirs publics car, si Michael O'Sullivan est père de 3 enfants et a toujours été hétérosexuel, cela n'est pas le cas de Matt Murphy.