Divers La Première ministre britannique Theresa May est arrivée à la tribune du palais des congrès de Birmingham pour la conférence annuelle du parti conservateur en dansant sur "Dancing Queen" d'ABBA.

Les petits pas de danse de la cheffe du Parti conservateur sont presque devenus sa marque de fabrique. Theresa May a voulu marquer le coup cette année et faire oublier le fiasco de la conférence de 2017, durant laquelle elle avait été prise par une quinte de toux et une partie du décor avait été endommagée. Son entrée fracassante sur une chanson du groupe suédois ABBA a forcément fait son petit effet et a été reçu avec enthousiasme par ses auditeurs, ce mercredi soir.

Durant son discours, la Première ministre a manié l'humour, en revenant sur la conférence malheureuse de l'année précédente et n'a pas hésité à lancer des piques à l'encontre de son ancien ministre, Boris Johnson. Theresa May a aussi fait part de sa stratégie pour mettre en place la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. La dirigeante britannique a notamment continué de défendre son "plan de Chequers", qui prévoit de conserver une relation économique étroite entre le pays et l’UE après le divorce, par le maintien de règles communes sur les biens industriels et les produits agricoles.