Divers

Les réseaux sociaux sont-il sensibles à la maltraitance animale au point de réagir lorsqu'il s'agit d'un insecte ? Un internaute japonais a vu son compte Twitter suspendu après avoir publié une photo du moustique qu'il a neutralisé et menacé de mort. "Quand arrêteras-tu de me piquer partout alors que j'essaie juste de me détendre et de regarder la télé? Meurs! (En fait, tu es déjà mort)", avait-il écrit en guise de commentaire.


Remonté contre la plateforme de micro-blogging, il a immédiatement créé un nouveau compte pour raconter sa mésaventure. Son tweet a été relayé plus de 33 500 fois depuis ce week-end. Pas de réponse du côté de Twitter. Mais ce sont sans doute les mots utilisés par cet internautes qui ont alerté le réseau social de manière automatique. Certains algorithmes peuvent effectivement mener au bannissement. Sans doute qu'ici, Twitter a repéré un appel à la violence et au meurtre...

De son côté le site d'information parodique Le Gorafi n'a pas manqué de faire le buzz suite à cette "affaire".