Divers Un habitant de Ternat (Brabanf flamand) a découvert, grâce à une émission de VTM, que son souvenir de vacances était en réalité un Picasso d'une valeur de 10.000€.

Le programme de VTM "Rijker dan je de denkt"  ("Plus riche que tu ne le penses", en français) n'a sans doute jamais aussi bien porté son nom. Lors de l'épisode diffusé hier soir par la chaîne flamande, Michaël, un habitant de Ternat de 26 ans, a en effet fait une découverte pour le moins surprenante.

Un masque en terre cuite qu'il avait acheté en 2008 sur un marché de Palamos en Espagne a en effet été authentifié comme étant un véritable Picasso. "J'avais vu ce masque au milieu d'objets d'art africain, explique Michaël. Il y avait un cachet à l'arrière mais je ne savais absolument pas que ce masque avait un lien avec Picasso." Pour acquérir l'oeuvre d'art, le jeune homme dit n'avoir déboursé que 200€. Il sait aujourd'hui qu'elle en vaut cinquante fois plus...

Dans l'émission "Rijker dan je de denkt", l'expert Karl Marcellis a en effet confirmé que la valeur du masque en terre cuite tournait autour des 10.000€. Après avoir constaté que l'oeuvre correspondait par sa taille, sa couleur et sa forme à un véritable Picasso, l'expert a sorti l'oeuvre de son cadre pour une vérification ultime. A l'arrière du masque, il a relevé l'authentification de l'artiste espagnol et le cachet de Madoura, le célèbre atelier de céramique par lequel il est passé.

"La plupart des gens savent que Picasso était peintre et sculpteur, mais beaucoup ignorent qu'il était aussi très habile dans le travail de la céramique. L'artiste ne cuisait pas lui-même l'argile mais il peignait le masque avant qu'il ne passe dans le four"
, détaille Karl Marcellis. Malgré la valeur de l'oeuvre, Michaël dit ne pas vouloir la vendre tout de suite. "Elle va prendre encore un peu plus de valeur dans les prochaines années. C'est une sorte de placement financier."

Selon Het Laatste Nieuws, ce n'est pas la première fois que l'émission "Rijker dan je denkt" sort de grandes œuvres d'art des greniers. L'émission de la chaîne flamande avait par exemple un jour authentifié une toile de Jean-François Millet dont la valeur oscillait entre 450.000€ et 600.000€.