Divers Kevin Huyghebaert, un habitant de Trooz, en région liégeoise, a acheté une voiture d’occasion en Allemagne, une Chrysler Crossfire.

Depuis toujours, pour les réparations en tout genre il fait appel au même garagiste jusqu'à un problème d'air conditionné qui le pousse à changer ses habitudes.

"La voiture avait besoin d’un grand entretien, j’ai donc cherché un nouveau garagiste, fiable. Et quelqu’un m’a conseillé ce garage à Hasselt", explique le jeune homme de 34 ans au Belang van Limburg.

Après avoir déposé sa voiture, Kévin reçoit une notification qui l'interpelle sur son téléphone, "j’ai reçu une notification de mon traceur GPS comme quoi il y avait eu un trajet durant lequel quelqu’un avait roulé à du 161 km/h sur une route limitée à 90 km/h", raconte-t-il.

Il appelle de suite le garage pour demander des explications, à ce moment là on lui parle de "test pour les freins". Kévin est exaspéré, "comme si ça devait se faire à cette vitesse".

En récupérant sa voiture, il fait une autre découverte en allumant sa dashcam. "On voit la voiture qui démarre du garage, fait un petit tour, puis s’arrête. Le conducteur sort, regarde autour de lui puis va cacher quelque chose dans une petite haie, avant de remonter et repartir". Kévin a tout d'abord pensé qu'il s'agissait d'un déchet avant de déchanter. Les spécialistes ont en effet vite remarqué qu'il s'agissait en réalité d' un démarreur, un petit dispositif indispensable au bon fonctionnement d’un moteur. Une petite pièce dont le prix peut atteindre 500 euros.

Sur la dashcam, on constate également que le conducteur n’a pas hésité à se faire plaisir avec sa voiture et a même eu un comportement agressif envers une voiture en apprentissage, avec un  "L".

Mis au courant de cette mésaventure, le garage a déclaré déplorer cet incident et "avoir pris les mesures nécessaires", a expliqué le porte-parole du garage.