Divers Il avait l'impression d'être saoul sans même avoir bu une goutte d'alcool.

Voilà un homme qui faisait des économies lorsqu'il sortait en guindaille. 

Il y a presque dix ans, un Américain débarquait aux urgences avec un discours que personne ne croyait... Les médecins, après des examens, découvraient que le patient a un taux d'alcoolémie de 3,7g par litre de sang. Or, cet Américain jurait qu'il n'avait rien bu. Le personnel médical pensait alors que le patient se moquait d'eux. Mais sa compagne, une infirmière, assurait qu'il n'avait rien bu d'alcoolisé.

L'infirmière a prôné la thèse de la fermentation intestinale. Cette maladie très rare peut également être nommée "syndrome d'auto-brasserie". Pour en avoir le cœur net, les médecins ont placé le patient américain dans une chambre tout seul, sans aucune visite possible. Il a été nourri avec des aliments riches en sucre. Son taux d'alcoolémie était prélevé toutes les deux heures. Le plus haut enregistré s'élevait à 1,2g/l. 

C'est en prélevant dans ses intestins que les médecins ont compris l'origine du phénomène. Le patient avait dans son intestin de la levure, un champignon unicellulaire. La même levure que les boulangers utilisent pour le pain ou les brasseurs pour la bière. 

Ce champignon s'était installé là après une opération au pied subie auparavant. Selon les médecins, la flore intestinale n'a pas éliminé cette levure qui s'est développée. Dès que l'homme consommait du sucre, les levures transformaient le glucose en éthanol.

Cet américain a été soigné en ne consommant plus de sucre pendant dix semaines, tout en prenant régulièrement un anti-fongique.