Divers Grandir avec des frères et sœurs, seuls ceux ou celles qui en ont savent ce que cela représente... et ce que cela implique au quotidien. 

Il peut s'agir d'une relation très forte avec une grande complicité, agrémentée de quelques chamailleries parties de rien. Quand on songe aux échanges conflictuels entre soeurs, on pense par exemple aux disputes pour des histoires de vêtements ou de produits de maquillage "empruntés". C'est ce qu'a parfaitement illustré une adolescente de 16 ans qui a partagé sur son compte Twitter une discussion avec sa petite sœur âgée de 12 ans. 

Sous la publication, la jeune fille écrit simplement: "Ça fait quoi d'avoir une sœur ?".


La grande sœur se plaint auprès de sa cadette qui lui a pris son fond de teint sans sa permission, voilà comment commence cette conversation. "Je m'en fiche, ne fouille plus dans mes affaires", répond la cadette. "Ne prends plus ce qui m'appartient", renchérit l'aînée. "Toi, ne prends plus mes affaires", répète sa sœur. "J'ai voulu te demander, mais tu étais de mauvaise humeur", répond la première. "Tu n'as pas à les prendre. Tu as tes produits", essaie de conclure la grande sœur. A noter que tous ces messages sont écrits en lettres capitales, laissant entrevoir une certaine tension entre les deux sœurs.

Une colère de 9 minutes...

Attention, le meilleur est pour la fin! Seulement 9 minutes après le dernier reproche exprimé sur la conversation, le ton change complètement. La benjamine de la famille demande à sa sœur (et sans les majuscules, cette fois-ci) "Ça te dit d'aller au cinéma ce soir?"  Sans attendre, son aînée lui répond "oui", comme si tout ce qui précède était déjà oublié. 

Cette publication, très simple en soi, a visiblement parlé à beaucoup de sœurs dans le monde. Ce tweet a en effet été liké 116.000 fois et partagé plus de 62.000 fois. Preuve que cette conversation reflète parfaitement les relations entre sœurs. "Je n'ai jamais vu un tweet aussi vrai", "Attendez... Ce sont exactement les mêmes messages que j'échange avec ma sœur", "Je voulais envoyer cela à ma sœur, mais j'avais oublié que je l'avais bloquée après m'avoir emprunté mes vêtements", commentent plusieurs internautes dont les messages ont été repris sur le site du magazine Biba.