Divers Katrina Arthur et son mari ont vécu une expérience pour le moins désagréable au Abbey Inn & Suites de Nashville (Indiana, Etats-Unis).

En mars 2016, le couple arrive dans une chambre " sale, pas nettoyée depuis le départ des précédents occupants. Nous avons retrouvé des poils et des cheveux dans les draps" témoigne Katrina à nos confrères de WRTV. Comme si cela n'était pas suffisant, une odeur insupportable émanait des canalisations. 

Désirant manifester leur mécontentement et rapporter les divers soucis rencontrés, le couple décide de se rendre à la réception. " Il n'y avait personne, tout simplement. J'ai donc fini par téléphoner au numéro affiché à la réception mais je suis directement tombé sur un genre de cabinet d'avocats. Je n'ai pas eu le choix, j'ai fait le ménage moi-même."

A l'issue de son séjour, Katrina reçoit un e-mail de satisfaction émis par l'hôtel. Espérant une réaction ou un geste commercial de la part de l'établissement, elle publie une critique honnête de sa mauvaise expérience. La réaction espérée est bel et bien venue, mais pas sous la forme qu'elle attendait. En effet, le Abbey Inn & Suites l'a directement menacée de poursuites judiciaires et lui a demandé de s'acquitter de la rondelette somme de 350 dollars pour "commentaire négatif".

Le règlement de l'établissement stipulait que les clients étaient priés de trouver des solutions aux problèmes rencontrés avec les responsables... et de ne pas publier de critique négative sous peine de recevoir une amende de 350 dollars. 

Katrina Arthur ne compte pas en rester là et a saisi la justice pour récupérer son argent.