Kate et William se sont dit oui - Revivez les meilleurs moments en vidéo

Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Buzz

Le prince William et Kate Middleton ont échangé leur consentement à l'abbaye de Westminster

LONDRES Le prince William et Kate Middleton se sont dit oui vendredi dans le cadre majestueux de l'abbaye de Westminster lors du "mariage du siècle", qui a permis à la monarchie britannique d'étaler ses fastes aux yeux du monde 30 ans après les noces de Charles et Diana.

Après une cérémonie parfaitement orchestrée, les nouveaux mariés ont répondu aux attentes des centaines de milliers de personnes venues les acclamer en échangeant par deux fois un baiser au balcon du palais de Buckingham, déclenchant les hourras d'une foule ravie.

La police a évalué à plus d'un million le nombre des personnes qui s'étaient rassemblées à Londres pour tenter d'apercevoir les couple princier.

"Oui, je le veux", avait répondu Kate deux heures plus tôt à l'archevêque de Canterbury, Rowan Williams, dans la nef de l'abbaye qui avait vu le couronnement de Guillaume le Conquérant en 1066.

D'une voix un peu tremblante, elle a promis d'"aimer, réconforter, respecter et entourer" le prince William. Mais, signe de modernité, elle n'a pas fait voeu d'obéissance à son époux, suivant ainsi l'exemple de Diana, la mère de William.

En arrivant à Westminster, Catherine Middleton avait mis fin au principal suspense du mariage en sortant, radieuse, d'une Rolls-Royce royale devant deux milliards de téléspectateurs : elle avait choisi une robe de mariée ivoire, pourvue d'une traîne de 2m70. Agrémentée d'un voile et d'un diadème, elle a été conçue par Sarah Burton, directrice artistique de la griffe britannique Alexander Mc Queen.

Le prince William, deuxième dans l'ordre de succession au trône, l'attendait devant l'autel en uniforme rouge des Irish Guards.

La cérémonie a duré à peine plus d'une heure, rythmée par un choeur de jeunes garçons et le son des trompettes. 1.900 invités avaient pris place dans l'abbaye, dont une quarantaine de têtes couronnées et des célébrités comme le footballeur David Beckham et son épouse Victoria.

La reine Elizabeth II a accordé aux futurs mariés les titres de duc et duchesse de Cambridge.

La messe a été retransmise en direct dans 180 pays. Elle devait être trois fois plus regardée que les noces de Charles et Diana, suivies par 750 millions de personnes.

Dans la foule massée devant l'abbaye, les premiers bouchons de champagne ont sauté au moment de l'échange des consentements. "Ils remettent la monarchie à la mode", se félicitait Louise Akehurst, 25 ans, qui avait campé dehors pour ne rien rater.

Non loin de là, les républicains avaient peine à mobiliser, réunissant à peine 200 personnes.

Dans la capitale pavoisée aux couleurs bleu blanc rouge de l'Union Jack, Kate et William ont fait le parcours de Westminster au palais de Buckingham dans une calèche tirée par quatre chevaux gris, suivis par quatre attelages transportant la famille.

Escorté par 160 cavaliers aux cuirasses étincelantes, le cortège a défilé avec toute la pompe requise devant Big Ben avant de remonter le Mall sous les vivats.

Après un vin d'honneur offert par la reine, le couple a effectué une sortie surprise, pour le plus grand plaisir des badauds, dans l'Aston Martin du prince Charles. Le cabriolet, conduit par William, portait une plaque d'immatriculation sur laquelle était écrit "JUST WED" ("jeunes mariés") et traînait des ballons multicolores.

Le dispositif policier comptait plus de 5.000 hommes. Aucun incident notoire n a été signalé.

En ce jour férié, plus de cinq mille fêtes de quartier étaient organisées dans l'ensemble du pays, jusqu'à Downing Street, résidence du Premier ministre, David Cameron. "Nous, les Britanniques, nous sommes plutôt des gens réservés, mais quand on s'y met, c'est pour de bon", s'est-il enthousiasmé.

En fin de journée, un dîner était organisé à Buckingham, suivi d'une soirée dansante.

Rien n'a filtré sur l'endroit choisi par le couple pour sa lune de miel. Ont tour à tour été évoqués les Caraïbes, la Jordanie, les Seychelles, voire l'Ecosse et les Cornouailles.

Le(s) baiser(s) sur le balcon

A 14h25, le prince William et son épouse Catherine ont échangé leurs premiers baisers en public sur le balcon du palais de Buckingham, sous les acclamations de centaines de milliers de personnes en liesse.

William et Kate sont apparus d'abord seuls au balcon du palais, comme le veut la tradition. Le prince a demandé à sa femme "on s'embrasse? ", avant de joindre le geste à la parole devant des centaines de milliers de personnes, déclenchant une immense ovation.

Quelques minutes plus tard, ils ont échangé un nouveau baiser, bref lui aussi.
Le jeune couple a ensuite été rejoint par plusieurs membres de la famille royale, dont la reine Elizabeth II, grand-mère de William.

Ils ont admiré un bref survol aérien du palais par trois avions de la deuxième guerre mondiale, suivis d'avions de chasse modernes.

Sur ce même balcon, 30 ans plus tôt, les parents de William, Charles et Diana, avaient échangé un très bref baiser devant une foule en liesse. Le baiser du balcon est depuis devenu une tradition.

La journée en direct :

15h45 : "On ne s'attendait pas à ce qu'il y ait autant de monde. Il y en avait beaucoup plus que pour le jubilé de la reine en 2002", estime un officier de police en poste devant Buckingham. "C'était une belle journée, bien gerée malgré la foule."

15h18 : La famille royale a disparu depuis longtemps du balcon de Buckingham, mais comme des dizaines d'autres, Melinda et Isabella restent collées aux grilles du palais, "au cas où". "Jai passé une journée merveilleuse. Nous, les Américains, adorons les Anglais", explique Melinda, une quinquagénaire de Virginie. Le gros de la foule a quitté les lieux dans une ambiance bon enfant. La dispersion a été relativement fluide et rapide, des messages audio et des policiers orientant les badauds.

14h56 : L'autre vedette du jour à Londres c'est Posey, une chienne portant diadème. Sa jolie petite gueule et sa poussette décorée d'Union Jack en font la coqueluche des médias. "Elle est très sage", se félicite sa maîtresse, une sexagénaire excentrique.

14h46 : Hellene et son amie Friederike ne sont venues d'Allemagne que pour ça: le baiser entre Kate et William. "Nous nous souviendrons de ce jour toute notre vie? Dans notre pays, nous n'avons pas une famille royale pour rêver. Nous n'avons qu'Angela Merkel..."

14h30 : Sous les clameurs incessantes de la foule, Kate et William échangent un second baiser, tout aussi bref. Ils saluent et sourient, détendus. La famille royale est aussi présente sur le balcon, un peu en retrait. Celle-ci se retire en premier, pour laisser les jeunes mariés un court instant sur le balcon. Puis le couple s'éclipse à son tour, rapidement.

14h25 : Le prince William et son épouse Catherine ont échangé leur premier baiser public vendredi sur le balcon du palais de Buckingham, sous les acclamations de centaines de milliers de personnes en liesse.

14h17 : Bien pratique pour faire fi de la foule, de nombreux spectateurs sont équipés de périscopes rectangulaires en carton, distribués gratuitement pas des sponsors. Un ingénieux système de miroirs réfléchissants offre une vue imprenable par dessus la tête des voisins.

14h13 : Un couple gallois de témoins de Jehovah la considère en tout cas comme telle et sa photo est en bonne place sur la poussette de leur bébé. Madan, le père, dit même avoir un ami médium qui a communiqué avec Lady D: "Elle lui a transmis des messages d'amour et de paix. Ca lui ressemble bien, non?"

14h10 : La place débouchant sur Buckingham et son balcon drapé de rouge vient d'être ouverte au public. Un flot compact de milliers de fans, encadrés par des policiers, s'avance au pied des grilles, au plus près de la façade.

14h00 : Juste avant de dire "oui", William a détendu l'atmosphère en blaguant avec son futur beau-père, selon une spécialiste de la lecture sur les lèvres. "On était censé faire ça juste en famille", a-t-il glissé à l'oreille de Michael Middleton. Le prince Harry y est également allé de son cru, et a murmuré à son frère, à l'arrivée de Kate : "bon, ça y est, elle est là".

13h42 : Mouvement de foule pour accéder à la place devant le palais. Il s'agit de prendre les meilleurs emplacements pour pouvoir voir le premier baiser officiel des jeunes mariés, qui doit s'échanger sur le balcon de Buckingham à 14h25.

13h14 : Pour trinquer avec style a la santé des mariés, un bar à champagne a été érigé près du palais. Comptez 6 livres pour une flûte, 50 pennies de plus pour du rosé. "Ca marche très, très bien. Je pense que les gens viennent pour s'amuser plus que pour fêter le mariage, parce que c'est jour férié aujourd'hui", estime l'un des serveurs.

13h11 : Le couple est emmené vers Buckingham dans le carosse royal, le même qui avait été utilisé pour les noces de Charles et Diana il y a 30 ans.

13h09 : Kate et William sortent de Westminster sous les clameurs de la foule et au son des cloches carillonnantes.
Conte de fée?

13h05 : Les nouveaux mariés remontent la longue allée de l'abbaye au son d'une musique digne du "Cendrillon" de Disney.

12h52 : Le "God save the queen" est chanté dans l'abbaye et repris en choeur sur le Mall par la foule, qui agite des drapeaux. Ceux qui n'ont pas trouvé de place face aux écrans géants de Trafalgar Square sont repoussés vers St James Park, désormais bondé. Le soleil pointe ses rayons. Partout on pique-nique tout en applaudissant les orgues de Westminster, diffusés par les hauts-parleurs.

12h45 : Les astronautes de la station spatiale internationale adressent tous leurs voeux de bonheur aux époux. "Depuis l'espace, l'équipage de l'Expédition 27 de la station spatiale internationale souhaite adresser ses félicitations et meilleurs voeux. Nous sommes tous en train de regarder".

12h25 : Le chœur entame des chants. Kate et William, assis près de l'autel, se sourient. L'archevêque s'adresse aux époux.

12H21 : "C'est une robe de mariée beaucoup plus raffinée que celle de la princesse Diana", commente Karl Lagerfeld sur France 2. "C'est très joli, relativement classique mais ça va dans le décor, avec un petit air années 50 qui rappelle Marilyn ou la robe de mariage d'Elizabeth II", ajoute le couturier vedette de Chanel. "La dentelle est jolie, notamment le voile rebrodé et le diadème placé pas trop haut, sans un trop gros chignon. C'est ravissant et la proportion de la traîne est parfaite".

12h20 : William et Kate officiellement unis.

12h19 : Et pendant ce temps, les nombreux Britanniques expatriés à Eymet, en Dordogne, suivent la cérémonie sur un écran géant dans le café du village. "Je ne sais pas si la reine va accepter Kate. Son grand-père travaillait dans les puits de mine. Les vieilles fortunes tolèrent mal les nouveaux riches", tempère un antiquaire du coin.

12H18 : William passe l'alliance à l'annulaire de Kate.

12h15 : Le prince William et Kate Middleton ont échangé leur consentement en déclarant "je le veux" à l'abbaye de Westminster, en présence de quelque 1.900 invités.

12h12 : Tandis que l'archevêque de Canterbury s'adresse aux mariés, des fans ouvrent déjà le champagne, à l'extérieur de l'abbaye.

12h08 : Depuis 11 heures tapantes, les dizaines de hauts parleurs installes tout le long du mall ont commencé à diffuser le son de la cérémonie

12h06 : Kate remonte lentement la nef plantée d'arbres, suivie par quatre petites demoiselles d'honneur en blanc et deux garçonnets en veste rouge

12h05 : La robe de Kate Middleton dessinée par Sarah Burton chez Alexander McQueen.

12h00 : Kate Middleton, la future épouse du prince William, est arrivée à l'abbaye de Westminster sous les vivats, dévoilant pour la première fois au sortir de sa Rolls sa longue robe de mariée ivoire, agrémentée d'un voile et d'un diadème.

11h50 : Elisabeth II, toute de jaune pâle vêtue, et le duc d'Edimbourg prennent à leur tour la route de l'abbaye à bord de leur Bentley prune. On aperçoit au travers des vitres un plaid bleu sur les genoux de la reine. Les dix cloches de Westminster retentissent en choeur avec les orgues.

11h40 : La Rolls Royce du prince Charles et de son épouse Camilla, vêtue d'ivoire et coiffée d'une grande capeline, franchissent les grilles de Westminster.

11h36 : L'un des réseaux internet sans fil mis à disposition des journalistes à l'église St. Margaret, près de Westminster, a été baptisé "Camilla".

11h30 : La foule, galvanisée par des heures d'attente et alors que s'approche l'heure fatidique, applaudit à tout rompre au passage des voitures des invités.

11h27 : "Beaucoup de gens sont ici à cause de Diana", estime Margie Jose, 39 ans, venue de San Fransisco. "Elle a fait énormément de choses bien. Elle voulait que ses fils aient une vie authentique et elle y est arrivée. William en est l'exemple vivant." "Lorsque Diana est morte, il a pris sa relève. Tout en lui me fait penser à elle", renchérit Anthony Ramdass, un Canadien de 49 ans.

11h23 : Pour Liz, une Galloise d'une soixantaine d'années, ce mariage offre l'occasion de changer le fonctionnement "trop victorien" de la famille royale, que "la reine n'a pas su moderniser".

11h21 : William et Harry, souriants, remontent le long tracé pourpre de la nef de Westminster. Ils s'arrêtent peu avant l'autel. William apparaît détendu et échange avec plusieurs invités.

11h15 : Le prince William est arrivé à l'abbaye de Westminster à Londres.
William et son frère cadet Harry ont été acclamés à leur arrivée à l'abbaye gothique à bord d'une Bentley bordeaux de la flotte royale, avec quelques minutes de retard sur le programme officiel.
Les princes, tous deux en uniforme d'apparat, ont brièvement salué la foule avant de s'engouffrer dans l'édifice.

William, pilote d'hélicoptère au sein de la Royal Air Force (RAF), arbore l'uniforme de colonel du régiment des Irish Guards: tunique rouge, casquette noire, écharpe pourpre et or. Il ne porte toutefois ni épée ni le célèbre bonnet à poils d'ours des soldats assurant la relève de la garde devant le palais de Buckingham.

11h10 : La limousine noire du prince William, dont on aperçoit la veste rouge de l'uniforme, quitte Clarence House pour rejoindre l'abbaye, sous les cris des badauds. Il salue la foule en délire de la main gauche. Son frère Harry, en uniforme sombre, est à ses côtés. Les cloches sonnent à toute volée.

11h08 : Dans Battersea High Street, l'une des milliers de fêtes de quartier organisées aujourd'hui à Londres vient de démarrer. Des centaines d'habitants se pressent au son d'un orchestre caribéen, autour de tables nappées aux couleurs de l'Union Jack.

11h04 : Le Premier ministre David Cameron, en queue de pie, et sa femme Samantha, en robe crayon émeraude et simples fleurs bijoux dans les cheveux, franchissent les portes de Westminster.

11h00 : Le drapeau royal flotte sur Buckingham. Le balcon, drapé de rouge, est enfin prêt pour le baiser. Au dessus, les toits du palais sont parsemés d'agents de sécurité qui scrutent la foule à la jumelle et des hélicoptères survolent l'esplanade.

10h55 : "J'ai déjà écrit une lettre", déclare le Dalaï Lama, qui souhaite au couple un "heureux mariage". "Je leur adresse mes félicitations", ajoute le prix Nobel de la Paix, qui participe à Tokyo à une prière pour le Japon.

10h50 : Le public se resserre autour de Clarence House, la residence de Charles, Camilla , William et Harry. Le futur marié devrait en sortir d'ici une demi-heure, avec son frère qui est aussi son témoin. En attendant, une fanfare de guardes vêtus de rouge, comme le marié, enchaîne des tubes, de Barry Manilow à Stevie Wonder.

10h45 : Sir Elton John - La pop star, cravate de soie violette et gilet d'or pâle, prend place avec son tendre époux dans l'abbaye.

10h35 : En marge du Mall, le parc St James permet d'échapper à la foule. Sous une tonnelle installée par la BBC, un orchestre fait danser les gens. Des stands dignes d'une fête foraine ont été dressés: glaces, burgers, fish & chips, tapas et même un stand de fraises à la crème.

10h16 : Les Beckhams de la fête - Les très médiatiques David et Victoria Beckham, tout de sombre vêtus, font leur entrée dans l'abbaye. Victoria, enceinte, porte un chapeau à voilette bleu-noir assortie à une robe chasuble dévoilant à peine son ventre arrondi. Son mari arbore la croix de l'ordre de l'Empire britannique au revers de sa veste.

10h13 : "Kate est vraiment sympa. Je la trouve trop belle!", lance Nell, 6 ans, un chapeau parapluie aux couleurs de l'Union jack sur la tête. "Quand je serai grande, je veux être une princesse!"

10h05 : Mina Best, une étudiante de 21 ans, trouve que Kate et William "sont des gens normaux et sincères. Ce n'est pas l'image que l'on se fait de la famille royale."

09h50 : Pour passer d'un côté à l'autre du Mall, il faut emprunter un des passages délimités par les cordons de policiers. Gare à celui qui ne traverse pas assez vite! Il risque une amende de 500 livres. "C'est du vent, ils veulent juste faire peur aux gens!", estime James, un jeune Londonien.

09h45 : "Elle est superbe. Elle me fait mourir d'envie!", lâche Glynis Jones, 68 ans, une bouteille de champagne à la main. "Leur mariage durera. Ils se connaissent depuis longtemps. Et William a appris de son père."

09h30 : Les portes de Westminster s'ouvrent sous les vivats de la foule. Les premiers invités entrent, et le soleil apparaît.

09h25 : Baljit, un Anglais d'origine indienne, vend des vuvuzelas sur le Mall, à 5 livres la pièce. "Je les avais gardés chez moi après la Coupe du monde de foot. J'ai tout ressorti."

09h20 : "Il paraît que sa robe est d'Alexander McQueen, et qu'elle s'est maquillée toute seule", rapporte Sally Mills, 50 ans. Ses amis protestent: "mais non, pas toute seule!". "Mais si, toute seule, je vous assure!"

09h13 : "Ils portent haut les couleurs de leur pays. Ils sont patriotes", relève Romain Bescou, Français de 26 ans travaillant à Londres dans la finance. "Tous les gens sont en bleu, blanc, rouge. On n'a jamais vu ça en France sauf pendant la Coupe du monde en 1998."

09h09 : William et Kate viennent d'être faits duc et duchesse de Cambridge par la reine Elizabeth II, annonce le palais de Buckingham.

09h05 : "On est coincés comme des pingouins ici. On ne voit rien, on est là pour l'ambiance", lance au téléphone Sandra Russell, une franco-britannique de 65 ans, qui appelle sa fille à Paris. Selon elle, les médias exagèrent: "je suis surprise qu'ils en fassent autant. William n'est que deuxième dans l'ordre de succession. Ca doit être le phénomène Diana."

09h03 : Des postes de secours ont été installés le long du Mall. "Les gens peuvent avoir froid, faim... Ils peuvent s'évanouir d'émotion. On s'attend à tout", explique une des secouristes.

08h57 : Maria, une créatrice de mode d'origine brésilienne, se hisse sur sa chaise pliante. "C'est difficile quand on est petit! Je veux absolument voir la robe. Demain, le monde entier va la copier". Au Brésil, sa famille a mis le réveil à 4h pour regarder la cérémonie à la télévision. "Nous n'avons pas de monarchie, mais nous trouvons ça beau. C'est leur mariage, mais nous voulons le célébrer."

08h53 : Consigne "chapeau" - La mairie de Londres a invité les spectateurs à venir faire la fête et surtout à mettre un chapeau pour l'occasion. Tiffany, jeune Canadienne installée à Londres, a suivi le conseil. Elle porte un élégant chapeau noir à voilette. "Je n'ai pas vraiment une tête à chapeaux, mais j'ai lu sur le site du Mirror que c'était recommandé. Je le fais pour le plaisir, et puis cela me semblait approprié pour un mariage royal."
Foule chapeautée

08h50 : Au moins un million de personnes sont attendues le long du trajet, aller-retour, des mariés entre l'abbaye de Westminster et Buckingham. Le Mall, avenue menant au palais, est bondé, il est quasi impossible de circuler.

08h46 : Sous les applaudissements des badauds, le tapis rouge est déroulé. Un Jordanien agite un drapeau britannique: "J'adore ce pays, j'ai étudié ici", explique Haytham Khalaf, 35 ans et aujourd'hui chercheur en biocarburants.

08h35 : Tracey, 40 ans, et sa mère Elizabeth, du nord-est de l'Angleterre, portent un faux voile de mariée sur la tête. Les deux femmes, un drapeau à l'effigie des fiancés à la main, avaient prévu depuis "plusieurs mois" d'assister au mariage. "On est tellement contentes, ça nous fait vraiment plaisir d'être ici. On est déjà mariées mais peu importe, nous adorons la famille royale!"

08h30 : Cravate rose, veston marine, boutons de manchette: Sam, un Australien londonien d'adoption, est fin prêt depuis 4 heures ce matin avec un acolyte. Sans oublier l'indispensable glacière remplie de bières et de deux bouteilles de champagne."Une pour la procession, une pour le baiser". "Je pourrai dire à mes amis en Australie que j'y étais".

08h20 : Couvre-chef - Des femmes sont coiffées d'élégants chapeaux, à l'image de ceux portés par la famille royale. Julie, une infirmière de 39 ans, est arrivée à Londres par le bus de nuit et s'est installée sur le Mall à 3h30 ce matin. "Je voulais voir le balcon, mais il y a déjà trop de monde." Encore emmitouflée dans son sac de couchage, elle arbore fièrement une chapeau années 20 violet surmonté de fleurs, assorti à sa robe. Entre ses mains, elle serre un drapeau anglais.

08h15 : Steven et sa femme Rachel, la trentaine, ont tout prévu pour suivre le mariage, retransmis sur l'écran géant de Trafalgar square: chaises de camping, couverture pour se réchauffer des 9 degrés ambiants, parapluie. "On espère qu'il ne va pas pleuvoir. On est venus pour ressentir l'ambiance, c'est un événement unique dans une vie!"

08h10 : "Ça aurait dû être moi!", peut-on lire dans le dos de deux jeunes femmes, qui sont venues habillées en mariée. Comme elles, des dizaines de personnes patientent sur le Mall, l'avenue qui mène à Buckingham. Toutes les rues adjacentes au palais ont été fermées.

Pour suivre la cérémonie en direct vidéo sur iPad, une seule adresse : http://rtmp.infomaniak.ch/livecast/ipm2/playlist.m3u8

© La Dernière Heure 2011

Betfirst - Livepartners

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Plus solitaire, vous ressentez le besoin de vous isoler, de rester dans l’ombre pendant quelques jours.

Taureau

Cette journée peut vous paraître longue. Vous manquez cruellement de motivation.

Gémeaux

Toutes vos habitudes risquent d’être chamboulées. Vous allez devoir redéfinir complètement vos objectifs.

Cancer

Vous ne vous vexez pas si quelqu’un vous fait une remarque ou remet en cause l’une de vos décisions.

Lion

On apprécie votre bonne humeur et surtout votre grande disponibilité envers les autres.

Vierge

En couple, vous faites preuve d’une grande diplomatie. Vous savez calmer les tensions que votre conjoint tente d’attiser.

Balance

Vos efforts professionnels portent leurs fruits mais ne relâchez pas trop vite votre attention.

Scorpion

Vous regardez la réalité en face. Vous prenez vos responsabilités. Vous reconnaissez vos erreurs.

Sagittaire

Votre vie de famille est relativement prenante. Vous répondez aux attentes d’un proche qui sollicite votre aide.

Capricorne

Vous avez largement le vent en poupe au travail. Toutefois, vos idées innovantes ne sont pas au goût de tous.

Verseau

Vous avez un argument imparable pour faire face à un interlocuteur totalement réfractaire à vos idées.

Poissons

Vous vous donnez à cent pour cent dans votre relation amoureuse. Vous faites tout pour plaire à votre partenaire.

Facebook