Buzz

La justice a donné raison à William et Kate et a condamné Closer. Mais le site porno Youporn veut acheter les images inédites

LONDRES Pour le coup, la justice française n’aura vraiment pas traîné. Comme quoi, être le futur roi et la future reine d’Angleterre ne doit pas avoir que des désavantages. Surtout lorsque le verdict est à votre avantage ! Le tribunal de Nanterre a ainsi tranché dans le vif hier en donnant raison sur toute la ligne au couple princier dans l’affaire des photos seins nus de Kate parues dans le magazine Closer .

Le tribunal a ainsi interdit à l’éditeur du magazine people, l’italien Mondadori, “de céder ou diffuser par tout moyen, sur tout support, auprès de quiconque et de quelque manière que ce soit, notamment sur des tablettes numériques”, les photographies de Kate prises pendant leurs vacances en Provence. La justice a aussi demandé de restituer au couple princier “l’intégralité des supports numériques contenant ces photographies. Mondadori est condamnée en outre à payer 10.000 euros pour toute nouvelle diffusion ou cession des photos. La société éditrice de Closer , propriété de Silvio Berlusconi, devra également payer 10.000 euros pour chaque jour de retard dans sa remise des originaux des clichés !

Comme on l’imagine, Kate et William ont “salué” dans un communiqué la décision de justice. Reste évidemment que même avec la rapidité de la décision, les clichés n’en ont pas moins fait le tour du monde. Le magazine italien Chi (qui appartient au même groupe que Closer ) a publié les photos… sur 38 pages. Le tabloïd irlandais Irish Daily Star a également diffusé les images compromettantes. Mais bien mal en a pris à son rédacteur en chef, puisque celui-ci a été mis à pied !

Hier, le site porno Youporn a aussi proposé à Closer de racheter les vidéos ou photos qui ont été tournées et qui seraient encore plus osées que les clichés, affirmant disposer d’un budget illimité. Une façon pour le site de faire sa pub…

En tout cas, l’affaire ne devrait pas s’arrêter là, puisque Kate et William ont également intenté une action au pénal pour “atteinte à la vie privée” . Le couple réclame notamment des dommages et intérêts. Mais là, il faudra faire preuve de plus de patience, puisque, de l’aveu même des services du prince, cette procédure devrait donner lieu à un procès plus long.



© La Dernière Heure 2012