Buzz

Le prince William a présidé, pour la première fois jeudi, une cérémonie de remise de décorations - décernées notamment au champion britannique de tennis Andy Murray -, signe de l'engagement croissant de l'héritier du trône d'Angleterre dans ses activités royales. En septembre, William, deuxième dans l'ordre de succession au trône, avait quitté l'armée pour se consacrer à ses engagements royaux et ses actions caritatives. Une décision prise au moment où sa grand-mère, la reine Elizabeth II, 87 ans, tend à déléguer de plus en plus, notamment à son fils Charles, le père de William.

Jeudi, le prince William a donc remis au palais de Buckingham à Londres des décorations à plusieurs personnalités, dont Andy Murray, vainqueur de Wimbledon en 2013, qui a bien failli rater la cérémonie en raison d'un test anti-dopage impromptu.

Grâce à un chauffeur de taxi efficace, il est arrivé à l'heure au palais pour recevoir l'Ordre de l'empire britannique, a-t-il expliqué.

Le prince William "m'a demandé ce que ça faisait d'avoir gagné Wimbledon. Je pense que c'est un grand fan de sport. Il était aux jeux Olympiques (de Londres), je l'ai vu plusieurs fois à Wimbledon, donc aujourd'hui c'était sympa. C'était sa première fois aussi, donc un jour très spécial", a-t-il raconté.

"Je l'ai trouvé assez relax. Il semblait accorder beaucoup de temps à tout le monde", a-t-il ajouté, confiant qu'il s'était moqué du prince en lui reprochant son écriture "pas terrible".