Sports Le Français revient en grande forme, avec un cinquième but sur le mois de mars.

On l'a dit en méforme. Fin 2016, Antoine Griezmann était resté muet en Liga durant neuf matches. C'est beaucoup, même s'il avait quand même eu le bon goût de délivrer trois passes décisives durant ce laps de temps. Mais l'attaquant a semble-t-il bien digéré le passage en 2017, en témoignent des stats dignes du vrai niveau de Grizi: huit buts et trois assists, dont ce superbe coup franc contre le FC Séville.

Profitant d'une faute commise sur Kevin Gameiro (décidément, le duo s'entend à merveille !), le Français s'est amusé à nettoyer le but de Sergio Rico, impuissant face à la puissance et la précision de la frappe du Rojiblanco. Un petit bijou qui illuminera la victoire 3-1 signée par les Colchoneros de Madrid. Un succès qui comptera sans doute pour la suite de la saison !

Car le choc de la vingt-huitième journée du championnat espagnol revêtait une importance capitale pour les deux équipes. L'Atlético devait gagner, sous peine de voir les Andalous filer hors de leur portée. Et le podium avec ! Quant aux Sévillans, ils avaient tout intérêt à prendre les trois points, afin de revenir à hauteur du Barça, dauphin du Real avec cinq unités de retard.

L'opposition de style entre le foot sans pitié de Diego Simeone et celui plus joueur, mais tout aussi intense de Jorge Sampaoli a tourné en faveur du premier nommé. Grâce à ce succès acquis dans la forteresse du Calderon, El Cholo rejoint Miguel Muñoz et Johan Cruyff dans la légende des coaches les plus victorieux sur leurs terres. Et réduit l'écart sur son adversaire du jour, en revenant à deux points du podium. Caliente, cette Liga !