Sports

L'Union européenne de football (UEFA) a infligé une amende de 34.000 euros au Besiktas Istanbul pour "organisation insuffisante", et plus précisément à cause du chat qui a interrompu le huitième de finale retour de la Ligue des Champions contre le Bayern Munich le 14 mars. 

L'irruption de cet animal familier sur la pelouse avait contraint l'arbitre britannique Michael Oliver à arrêter le jeu quelques instants.

Le Bayern menait 0-2 à la 50e minute, lorsque le félin roux s'était invité sur le gazon pour s'installer derrière le but de l'équipe locale. Il avait quitté le terrain sous les rires du public au bout d'une minute, et la rencontre avait pu reprendre. Le Bayern s'était finalement imposé 1-3 au Vodafone Park archi-comble pour la circonstance.

Le Besiktas était cependant aussi poursuivi pour "jets d'objets" de ses supporters et "escaliers bloqués".

L'Union européenne de football (UEFA) a infligé une amende de 34.000 euros au Besiktas Istanbul pour "organisation insuffisante", et plus précisément à cause du chat qui a interrompu le huitième de finale retour de la Ligue des Champions contre le Bayern Munich le 14 mars. L'irruption de cet animal familier sur la pelouse avait contraint l'arbitre britannique Michael Oliver à arrêter le jeu quelques instants.

Le Bayern menait 0-2 à la 50e minute, lorsque le félin roux s'était invité sur le gazon pour s'installer derrière le but de l'équipe locale. Il avait quitté le terrain sous les rires du public au bout d'une minute, et la rencontre avait pu reprendre. Le Bayern s'était finalement imposé 1-3 au Vodafone Park archi-comble pour la circonstance.

Le Besiktas était cependant aussi poursuivi pour "jets d'objets" de ses supporters et "escaliers bloqués".