Sports Ce week-end, l'Angleterre du football vit au rythme de la FA Cup. Parmi les affiches du troisième tour, un intéressant Manchester City-Burnley, qui met aux prises deux clubs de l'élite bien placés en Premier League. John Stones ne s'y est pas montré à son avantage, mais a pu compter sur le génie de son équipier.

Sans les Diables rouges, Kevin De Bruyne et Steven Defour étaient remplaçants, Vincent Kompany non repris, cette rencontre a d'abord tourné à l'avantage des visiteurs en première période.

Sur un long coup de botte de Nick Pope, dévié de la tête, John Stones se troue complètement en voulant dégager le cuir et offre sur un plateau le but d'ouverture à Ashley Barnes. L'attaquant de Burnley ne se prie pas et envoie un missile dans la cage de Claudio Bravo, gardien des Citizens pour l'occasion.

Le score était de 0-1 au repos, avant que Sergio Agüero ne plante un doublé en deux minutes dans le quatrième quart d'heure, sur un doublé d'assists d'Ilkay Gündogan. L'Allemand y allait d'une astucieuse passe dans le dos de la défense à la 56e pour isoler l'Argentin, avant de remettre le couvert d'une talonnade quelques minutes plus tard.

Manchester City confirmait sa domination à la 70e par l'entremise de Leroy Sane, servi par David Silva, qui faisait 3-1. Bernardo Silva allait enfin fixer le score à 4-1, permettant au club entraîné par Pep Guardiola de se qualifier pour le 4e tour de la compétition.

Un club de Premier League éliminé par une D4, trois pensionnaires de l'élite devront rejouer

Comme Liverpool et Manchester United, qualifiés vendredi après leurs succès respectifs contre Everton et Derby (D2), Watford, Huddersfield, West Bromwich Newcastle et Southampton se sont qualifiés pour les seizièmes de finale, en s'imposant contre des équipes de divisions inférieures.

Une formalité que n'a pas pu accomplir Leicester, tenu en échec (0-0) par l'ancien club de Jamie Vardy, Fleetwood (D3).

Bournemouth devra rejouer sur la pelouse de Wigan (D3) après son match nul (2-2), tout comme Swansea, qui devra se déplacer chez le leader de la D2, Wolverhampton (0-0).

C'est terminé en revanche pour Stoke, qui tombe dès son entrée dans la compétition. Les Potters, à la dérive en championnat, ont été battus (2-1) par le très modeste Coventry, pensionnaire de quatrième division. Un résultat qui pourrait, selon la presse britannique, sonner la fin du règne de Mark Hughes à la tête de Stoke.