Sports L'athlète botswanais avait dû déclarer forfait pour la finale du 400 mètres hier et les séries du demi-tour de piste, en raison d'un norovirus contagieux, qui avait infecté de nombreux athlètes.

S'estimant "saboté", Makwala, avec le soutien de la fédération d'athlétisme du Botswana avait introduit un recours, entendu par l'IAAF (la fédération internationale d'athlétisme) pour l'autoriser à concourir sur le 200 mètres.

Problème, de taille, les séries avaient déjà eu lieu. Le Botswanais a donc dû courir littéralement contre la montre, seul sur la piste rendue humide par la pluie.

Devant tomber sous un minimum de 20.53 secondes, l'athlète s'est aisément qualifié avec un chrono de 20.20. Tranquille, il a même profité de ce moment de gloire, seul en piste, pour faire quelques pompages au terme de ce qui semblait être un galop d'entraînement.