Sports Certes, les States n'ont pas fait leur part du travail en s'inclinant de manière surprenante à Trinidad-et-Tobago (2-1) mais les fans de soccer pestent également sur l'arbitre du match qui opposait le Panama au Costa Rica. Les Panaméens l'ont en effet emporté deux buts à un après avoir égalisé de manière litigieuse.

Une victoire contre les Trinidadiens aurait garanti aux Américains de terminer troisièmes de leur groupe et de rejoindre donc la Russie. Battus à la régulière face à une équipe déjà éliminée, les Ricains regardent donc ailleurs et, en l'occurrence, le but de l'égalisation inscrit par le Panama contre le Costa Rica. Ce dernier représente une source idéale pour potentiellement encore arracher un ticket pour le prochain Mondial.

Sur coup de coin, l'arbitre du match entre les deux équipes d'Amérique centrale accorde en effet un but aux Panaméens alors que le ballon n'a pas franchi la ligne, sur laquelle il reste immobile avant un dégagement du Costa Rica. Et ce "but fantôme" de Gabriel Torres a eu d'énormes conséquences puisqu'il a remis les locaux de revenir dans le match, qu'ils ont finalement remporté 2-1 dans les dernières minutes, de même que le droit de participer à la Coupe du monde. Un nul étant insuffisant pour Los Canaleros.

Aux USA, on parle déjà d'un possible recours bien que Michael Kammarman, responsable presse de l'association américaine de football, ait indiqué à CBS que " tout appel est impossible au sens où les décisions de l'arbitre sont définitives".

Néanmoins, comme l'indique le règlement de la CONCACAF, zone garante des matches de qualification, un recours peut être introduit dans les 21 jours par les " parties directement désavantagées par une décision". 

Dans les médias locaux, certains parlent même déjà de pouvoir se présenter dans le Tribunal Arbitral du Sport. Il apparaît néanmoins peu probable qu'un quelconque appel de ce type soit considéré puisque toute la procédure devrait être bouclée rapidement pour ne pas interférer avec les barrages prévus à la mi-novembre.