Sports

L’ancienne championne est enceinte. Des raquettes aux layettes : une nouvelle vie va commencer !

BRUXELLES Tout au long de sa carrière, lorsqu’elle nous accordait une longue interview, elle nous confiait systématiquement son désir de fonder une vraie famille et d’avoir des enfants. Justine Henin s’apprête à exaucer son rêve. Hier après midi, l’ancienne numéro un mondiale a officialisé, sur son compte Facebook, la nouvelle tant attendue. “Et oui, bientôt nous serons trois... Notre petit bout arrivera au mois de mars... Nous sommes super-heureux !” a-t-elle posté, heureuse comme n’importe quelle future maman.

Voilà plusieurs mois que Justine coule le bonheur parfait aux côtés de Benoît Bertuzzo, un réalisateur namurois. La famille du couple va donc s’agrandir pour le plus grand bonheur des parents, unis comme les cordes d’une raquette.

Pour Justine, 30 ans, c’est une nouvelle vie qui va définitivement commencer. Durant de longues années, elle avait donné une priorité absolue à sa carrière. Professionnelle jusqu’au bout des ongles, elle respirait tennis vingt-quatre heures sur vingt-quatre. C’est peut-être ce qui explique, en partie, l’échec de son idylle avec Pierre-Yves Hardenne. Après une romance très médiatisée de plus de six ans, scellée par un mariage en 2002 et alimentée par une installation à Monaco sur fond de Ferrari, les deux tourtereaux avaient divorcé au début de l’année 2007. Pour des raisons personnelles.

Au vrai, la vie privée de Justine n’a jamais été un long fleuve tranquille. Le décès de sa maman, lorsqu’elle avait 12 ans, l’a mise très tôt devant de nouvelles responsabilités. Privilégiant sa carrière sur les courts, très carrée dans ses décisions, elle a connu des relations souvent tendues et difficiles avec sa famille. Longtemps, elle n’a ainsi quasiment pas parlé à son père, voire même à ses frères qui n’étaient d’ailleurs pas présents lors de son mariage. Avant une émouvante réconciliation.

Aujourd’hui, libérée depuis un an et demi du stress de la haute compétition, la Rochefortoise est mûre pour de nouveaux défis. Loin des feux de rampe. Dans ce contexte, la naissance d’un bébé est évidemment un don du ciel et un aboutissement.

Justine adore les enfants. Elle l’a toujours prouvé en aidant des associations caritatives, comme l’Unicef. Elle a participé à différents voyages au bout du monde pour apporter un peu de bonheur aux enfants malheureux. Et son visage s’illuminait chaque fois qu’elle croisait le regard d’un petit bout de chou sur un tournoi ou ailleurs. Chacun se souvient, par ailleurs, qu’elle aimait plus que tout s’occuper de Matteo, le petit garçon de son ancien coach, Carlos Rodriguez, dont elle est, au demeurant, la marraine.

Bref, l’arrivée dans le foyer familial d’un petit bébé “fait maison” doit la combler de joie. Et il ne faut pas être grand clerc pour deviner qu’elle va se donner à cent pour cent dans son futur job de maman gâteau.

Qu’on se le dise : la prochaine fois qu’elles se croiseront, Justine et Kim parleront biberons, layettes et poussettes ! Ça les changera...



© La Dernière Heure 2012