Sports

Le maillot que portera la sélection d'Espagne au Mondial-2018, dévoilé lundi, a suscité une polémique en raison d'une bande violette évoquant le drapeau de la 2e république déchirée par la guerre civile qui avait abouti à la dictature de Franco.

L'équipementier Adidas a imaginé trois bandes stylisées rouge, jaune et violette, partant de l'épaule gauche jusqu'au short, dans un hommage "retro" à la Roja quart-de-finaliste de la Coupe du monde 1994.

Ce design représente "la rapidité, l'énergie et le style du football associé au maillot national espagnol", a expliqué l'entreprise allemande.

Mais cet assemblage de couleurs rappelle le drapeau de la 2e République espagnole - trois bandes horizontales rouge, jaune et violette, frappé au centre du blason royal -, un régime qui s'est terminé par la guerre civile (1936-1939), suivie de la dictature du général Franco (1939-1975).

"Le nouveau maillot de la sélection espagnole a son charme. Il incorpore un bleu presque violet, et évoque l'intention républicaine de mélanger les couleurs de la couronne d'Aragon (le rouge et le jaune) avec le violet de Castille", a réagi sur Instagam le leader du parti écolo-communiste Izquierda Unida, Alberto Garzon.

"Ce sont les ironies de l'histoire et la richesse de l'Espagne est mieux représentée par ces trois couleurs que par la 'rojigualda' (le nom du drapeau espagnol, ndlr)", a-t-il poursuivi.

Le dirigeant du parti de gauche radicale Podemos Pablo Iglesias a également affirmé son soutien: "Cela faisait longtemps que la sélection espagnole n'avait pas porté un maillot aussi beau. Tous avec la Roja!", a-t-il écrit dans un message publié sur Twitter.

D'autres internautes, en revanche, ont réclamé le retrait du nouveau maillot de l'Espagne.