Sports

Repérée lors d'un championnat de volley-ball, une jeune athlète déchaîne les passions sur la toile.

Maria Sharapova, Lindsey Vonn, Ana Ivanovic, Stacy Keibler, ... Toutes sportives de haut niveau. Leur point commun ? Elles sont brillantes et leur beauté ne passe pas inaperçue. Même si le regard masculin risque inexorablement de se poser sur elles pour leur charisme plus que leurs performances, leur physique agréable ne semble pas réellement interférer sur leur carrière. Et pourtant depuis quelques jours, une athlète vit un véritable cauchemar suite à sa plastique de rêve...

Elle s'appelle Sabina Altynbekova et joue dans l'équipe nationale de volley kazakhe. Du haut de ses 17 ans, elle n'est pas passée inaperçue aux championnats asiatiques juniors 2014 de Taipei. Et à l'ère des réseaux sociaux, impossible de rester longtemps dans l'ombre lorsqu'on vous repère (cf. la jolie supportrice belge des Diables rouges, Axelle). En un rien de temps, la jeune fille est passée du statut de sportive à celui d'attraction de la compétition. La raison ? Une beauté impressionnante : longs cheveux noirs, joli minois, 1,82 m, 59 kg, et des jambes kilométriques. Les caméras ne la quittent plus... 

Sur Facebook, Twitter, des tas de « fan pages » voient le jour, suivies d'une pluie de « like ». Les vidéos qui l’encensent font le buzz sur YouTube. Une véritable folie qui évince une équipe entière de Volley-ball ainsi que le sport et ses performances en eux-mêmes. Son coach a d'ailleurs déclaré au Daily Mail : «Le public se comporte comme s’il n’y avait qu’une seule joueuse dans le championnat. Il est juste impossible de travailler dans de telles conditions.» Si tant de succès peut vite grimper à la tête, la jeune athlète garde les pieds sur terre : «J’étais flattée au début, mais tout devient un peu trop exagéré. Je veux me concentrer sur le volley-ball.» Difficile à 17 ans d'assumer une soudaine célébrité et sans doute les jalousies de ses coéquipières dans les vestiaires.