Sports La lutte pour le Scudetto est clairement relancée en Italie après la victoire de Naples sur la pelouse de la Juventus.

Naples se déplaçait ce dimanche soir à la Juventus dans ce qui s'apparentait à un match de la dernière chance pour maintenir ses espoirs d'un premier titre depuis 1990. Au terme d'un match dominé dans le jeu par les Napolitains, ces derniers sont parvenus à trouver la faille juste avant les arrêts de jeu grâce à une reprise de la tête surpuissante de l'ancien Genkois Kalidou Koulibaly.



Si ce coup de tête brutal a fait vaciller les cordes vocales de nombreux commentateurs italiens, c'est toute une ville qui a été plongée dans la liesse la nuit dernière.

Feux d'artifice, pétards, klaxons, hurlements à gorges déployées, rien n'était trop beau pour le peuple napolitain pour saluer cette victoire des leurs. Ils ont même attendu le milieu de la nuit le retour de l'équipe de Dries Mertens à l'aéroport pour célébrer leurs héros, qui ont certainement pris la mesure de ce que pourrait provoquer un titre pour leurs supporters.

Les tifosi n'ont pas hésité non plus à escorter le bus des joueurs à son retour dans la ville napolitaine.



Des scènes dignes d'un sacre se sont ainsi emparées de la cité nichée au pied du Vésuve, alors que rien n'est encore joué en Serie A. Que du contraire, puisque les Napolitains conservent un point de retard sur les sextuples champions en titre et, à quatre journées du terme de la compétition, ne sont plus maîtres de leur sort pour conquérir un troisième Scudetto.