Sports Scène tout à fait surréaliste lundi soir sur le plateau de l'émission de télévision Quotidien. Jo-Wilfried Tsonga, Lucas Pouille et Pierre-Hugues Herbert, trois des vainqueurs de la Coupe Davis ce week-end étaient invités sur le plateau de Yann Barthès.

Et dès la première question du journaliste, les trois tennismans, totalement aphones, n'ont pas fait illusion sur ce qu'ils ont fait la nuit précédente. "On s'est pas encore couché" répond Herbert au journaliste sans qu'on sache s'il s'agit d'une boutade. "Vous foutez de ma gueule, vous foutez de moi ?", demande Yann Barthès qui commence à se rendre compte qu'il vivra une interview surréaliste. Et ce sera le cas.

"On a chanté pas mal, mais je ne vais pas chanter ici parce que ça va être ridicule", explique Lucas Pouille, le vainqueur du dernier point pour la France dimanche. "J'ai passé de 1h du matin à 6h torse nu, donc je crois que j'ai pris froid", tente-t-il d'ajouter pour expliquer son manque de voix.

Seul Pierre-Hugues Herbert qui a encore un peu de voix a pu ramener un peu de sérieux dans l'interview.