Sports Avec cette fresque corporelle, le tatouage du simple logo d'un club est désormais has been.

Les fans brésiliens font partie des plus fervents au monde, mais ce que Jose Mauricio dos Anjos a fait dépasse l'entendement. Pour ce supporter de 33 ans, l'amour d'un club ne se résume pas à acheter la vareuse de son club ou à se faire tatouer l'emblème de l'équipe sur quelconque partie du corps.

Pour symboliser son fanatisme, ce supporter, assidu, du club carioca de Flamengo s'est fait tatouer son maillot fétiche sur le tronc entier, en se floquant le dos du numéro 10. Seuls manquent les sponsors de cette liquette en version 2015.

"J'ai toujours voulu avoir un tatouage de Flamengo, depuis que je suis enfant" explique le supporter à Vice. "J'avais déjà le vautour [NdlR. la mascotte du club] et le logo sur le biceps mais j'ai décidé l'année dernière de me faire tatouer le maillot, ce que je voulais depuis un moment déjà."

Sauf qu'un tel tatouage a un coût, entre 2400 et 3600 euros. "J'ai donc opté pour quelque chose de plus petit, qui ne couvrirait qu'une partie de mon épaule et de ma poitrine", ce qui lui a coûté 190€. Mais c'est en discutant avec son tatoueur que ce dernier lui a dit qu'il ferait le reste gratuitement.

Au final, le trentenaire a dû subir en un an 32 sessions, pour un total de plus de 90 heures, dans le but de recouvrir quelque 40 pour cent de la surface de sa peau, repassant même par-dessus un ancien tatouage de l'empreinte de sa fille inscrite sur son dos. "Je referai cette empreinte ailleurs" promet-il, avouant également ne "rien regretter".