Sports Si vous avez un jour eu la curiosité de regarder un match de notre chère Pro League commenté dans la langue de Vondel, vous avez sûrement déjà vu Hilde Van Malderen. Chroniqueuse pour Het Laatste Nieuws, la journaliste blonde est depuis quelques saisons le visage de Sporting Telenet au bord des rectangles verts du pays. Une femme dans un milieu d'hommes, qui parlent avec les pieds et transpirent la testostérone, on imaginait déjà sans peine que les dérapages étaient légion. Une hypothèse confirmée par la journaliste dans son livre Speelgoed, dont certains passages croustillants sont livrés en exclusivité par nos confrères d' Het Laatste Nieuws.

Hilde Van Malderen y raconte notamment comment un journaliste lui a un jour envoyé une photo de son sexe en érection, avec un "zo gek ben ik van je" ( "Voilà à quel point je suis fou de toi") en guise de commentaire. Celle qui a partagé la vie d'Aristide Bancé, ancien buteur de Lokeren, livre également quelques sms reçus par des hommes du milieu (joueurs, entraineurs, journalistes et même arbitres), sans dévoiler précisément leur identité. En voici quelques-uns :

Un défenseur d'Anderlecht : "J'espère qu'on pourra se revoir en dehors du football. N'as-tu pas envie d'apprendre à connaitre l'homme derrière le joueur?"
Un arbitre de Division 1 : "Je ne peux pas m'empêcher de rêver de toi."
Un attaquant de Westerlo : "My gorgeous lady. U know what? U are my sunshine girl. Give me a chance." 
Un entraineur : "Es-tu une chaude?"
Un journaliste : "Je pense que tu es une chaude lapine."
Un ancien attaquant de Bruges : "Viens-tu dormir chez moi ce soir?"
Un joueur de Bruges : "Mardi, nous deux dans les toilettes de l'aéroport de Zaventem... À voir si tu as les tripes..."
Un ancien joueur de Bruges : "Sais-tu que j'aime boire du champagne? J'aimerais en verser sur ton corps et le lécher partout."
Un ancien attaquant du Standard : "Il y a du sexe dans l'air?"
Un ancien attaquant du Lierse : "Tu sais ce qu'on dit souvent ici? Que tu sens le sexe."