VIP

La visite de Donald Trump et son épouse Melania a mis Bruxelles en émoi entre mercredi et jeudi derniers. Quelques jours après le départ du couple, la chaîne télé BFM indiquait avoir appris des indiscrétions sur certaines manies de la First Lady.

Nos confrères français indiquaient par exemple que la délégation de Melania Trump, composée d'une dizaine de personnes, aurait demandé à ce que le papier toilette soit de triple épaisseur ou que le parfum d'ambiance des lieux d'aisances du musée Magritte soit changé, "car il aurait pu indisposer l'épouse du président", écrivait BFM.

Ce lundi, le service de communication du musée indique qu'il s'agit d'une fausse information. "Nos équipes n’ont jamais été approchées pour des exigences de ce type", indique la porte-parole, qui évoque "une pure invention pêchée sur Twitter".

BFM affirmait également que l'équipe américaine aurait visité les installations du musée à neuf reprises. Là aussi, les représentations de l'institution démentent. "Les services de sécurité ont évidemment effectué de nombreuses visites de repérage. Le nombre cité est faux", affirme la porte-parole.