VIP Le magazine Voici dévoile les dessous de l’annulation de la tournée de l’interprète de Mayday.

"Danse avec les flops", tel est le titre évocateur du magazine français au sujet de la chanteuse Tamara Marthe, alias Shy’m. "On l’a dit incapable de remplir les salles, en panne de succès, la chanteuse a voulu sauver la face", avance ainsi Voici qui détiendrait des infos exclusives sur les coulisses de sa chute. Et on ne dit pas cela pour la fois où elle s’est jetée dans son public lors d’un de ses concerts et qu’elle a fini… par terre.

Rappel des faits. Le 29 avril dernier, Shy’m annonce qu’elle annule sa mini-tournée de dix dates et met ainsi ses fans en colère. Accusée de se "comporter comme une star" sur les réseaux sociaux, les organisateurs, eux, parlent "de délais supplémentaires pour la production du prochain album" de Shy’m, qui l’empêcheraient donc de satisfaire à ses dates de concert prévues en même temps.

Mais la réalité serait tout autre selon Voici. La star française ne remplirait plus ses salles (pourtant de taille assez réduite, environ 2000 places) et, afin d’éviter de gros soucis financiers, aurait tout bonnement et simplement décidé de tout arrêter. Au risque, évidemment, de faire face à un nouveau flop considérable.

Et pour cause, celle qui a toujours rêvé d’être la Rihanna française a non seulement du mal à remplir ses salles mais aussi à fédérer son public autour de sa musique. Son dernier single, Mayday, est un autre flop commercial pour la chanteuse de 31 ans.

"Elle a pris une vraie gifle", confie un proche de celle qui broie du noir (malgré qu’elle soit toujours amoureuse de son tennisman Benoît Paire). "Elle était persuadée que les gens l’attendaient, elle se sent humiliée." Pire, son producteur K-Maro serait "au fond du gouffre" et son label Warner "se demande même si elle a encore un avenir".

Bref, septembre s’annoncerait-il déjà comme l’album de la dernière chance pour Shy’m ?