Argent

Sur les cent familles les plus riches de Belgique, 60 % d'entre elles ont créé au moins une société au Grand-Duché du Luxembourg, rapportent Le Soir et De Tijd mardi, sur base d'une enquête menée par les deux quotidiens. 

Dans deux cas sur trois, il s'agit d'une boîte aux lettres n'ayant d'autre activité que la détention de parts dans d'autres sociétés, parfois situées à l'étranger (îles Vierges britanniques, Panama¿) et ne payant généralement que peu d'impôts. Si l'on ne retient que les 50 plus riches, ils sont alors huit sur dix à opter pour le Luxembourg. Cumulés, les capitaux propres de leurs sociétés dépassent les 48 milliards d'euros. Et leurs actifs frôlent les 54 milliards. L'équivalent du PIB de la Lettonie.

L'ex-Premier ministre belge, Yves Leterme, et ancien secrétaire général de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) figure aussi dans la liste des "boites aux lettres" luxembourgeoises, alors qu'il était administrateur de Tele Colombus Holding SA, une société de participation établie au Luxembourg. Il confirme sa "participation au sauvetage de Tele Colombus qui a fait l'objet d'un ruling de l'administration fiscale belge en 2016".

Dans cette liste, on retrouve en outre le champion des travaux de maintenance Jan de Nul, les actionnaires belges clefs d'AB InBev, Alexandre Van Damme dont la société Cesto détient une part du RSC Anderlecht, Philippe Vlerick, une des grandes fortunes flamandes du textile.

Disclaimer: Belga diffuse quotidiennement des dépêches reprenant des informations provenant d'autres médias. Ces dépêches sont identifiables par le mot-clé PRESS. Belga ne peut toutefois pas être tenu pour responsable de ces informations fournies par d'autres médias. Merci aux rédactions qui les utiliseraient de toujours citer la source exacte des informations relayées par Belga.