Argent Plusieurs compagnies incluent une telle couverture dans la rc familiale.

Vous avez récemment acheté un drone et faites de temps à autre joujou avec votre nouvelle acquisition dans votre jardin ? Sachez que vous devez impérativement souscrire une assurance, même si ce drone reste en principe bien au-dessus de votre propriété.

L’arrêté royal relatif à " l’utilisation des aéronefs télépilotés dans l’espace aérien belge" est en effet clair à ce sujet : toutes les personnes qui utilisent un drone à des fins non commerciales doivent souscrire une assurance RC vie privée couvrant les dommages matériels et corporels pouvant être causés par ce petit avion.

P&V est la dernière compagnie d’assurance en date à prévoir une telle couverture dans son assurance RC familiale. "Nous proposons cette couverture gratuitement à tous nos clients ayant souscrit un contrat RC Familiale ou désirant souscrire un nouveau contrat. La couverture est prévue automatiquement dans leur police" , explique Marnic Speltdoorn, porte-parole.

"L’utilisation des drones est assurée dans la familiale lorsqu’ils sont utilisés dans la sphère privée, ne pèsent pas plus qu’un kilo et ne volent pas plus haut que 10 mètres au-dessus du sol", souligne de son côté Pieter Kusse, porte-parole chez KBC.

Cette limite de poids de un kilo est également mentionnée par P&V, alors que Belfius Insurance n’impose pas de limite. " Nous ne faisons pas de distinction entre les engins de moins d’un kilo et ceux de plus d’un kilo", remarque Thierry Martiny, porte-parole. AG Insurance couvre pour sa part les drones pesant jusqu’à… 150 kilos.

Cette couverture ne concerne que la responsabilité civile. "L’arrêté royal mentionne l’obligation de souscrire une assurance RC vie privée qui couvre les dommages matériels et corporels qui pourraient être causés à des tiers", poursuit Thierry Martiny. "C’est pourquoi nous ne couvrons pas l’atteinte à la vie pri vée liée à l’utilisation d’un tel appareil. Il ne s’agit pas, alors, d’un dommage matériel mais moral."

De plus, il ne faut pas faire n’importe quoi avec ce drone. En cas de dommage, AG Insurance n’interviendra pas si le drone vole dans un rayon de 3 kilomètres autour des aéroports civils et militaires ou encore au-dessus de complexes industriels ou des prisons.

À l’instar d’AG Insurance ou de Belfius Insurance, La Baloise a déjà inclus les dommages causés par un drone dans ses conditions générales.

Ce n’est pas pour autant une raison pour faire tout et n’importe quoi avec votre " ronef autopiloté".