Argent 48,64 € (+6%) pour un compte en banque avec carte de crédit. Febelfin nuance...

L’Observatoire des prix a rendu son rapport trimestriel. Il est riche de deux enseignements. L’un plus positif pour notre portefeuille que l’autre. La bonne nouvelle ? Les prix de l’énergie. Ils n’ont pas baissé (soyons réalistes), mais pour la première fois depuis 3 ans, ils ont moins augmenté en Belgique que dans les pays voisins.

La mauvaise nouvelle : le prix d’un compte à vue classique auquel une carte de crédit est liée a fortement augmenté (+6,2%) entre le premier trimestre 2017 et la même période cette année. La moyenne pondérée du prix d’un compte à vue a augmenté de 3,9%, alors qu’elle avait diminué de 1,3% entre les premiers trimestres 2016 et 2017. "Les comptes à vue sans carte de crédit sont nettement moins chers que les comptes à vue avec carte de crédit. Les comptes à vue électroniques sont même plus de la moitié moins chers lorsque le consommateur ne prend pas de carte de crédit", relève Peter Van Herreweghe, directeur de l’Observatoire des prix.

Un compte classique avec carte de crédit coûtait 48,64 euros au premier trimestre pour 21,95 euros pour un compte électronique sans carte de crédit. De plus en plus de consommateurs optent pour des comptes à vue électroniques: deux tiers des utilisateurs ont un profil électronique. Le compte à vue électronique sans carte de crédit est le plus populaire (41,5%).

Ça n’a pas manqué: la Fédération belge du secteur Ffnancier (Febelfin) a promptement réagi aux observations de l’Observatoire des prix, sous forme d’une remise de l’église (tarifaire) au milieu du village : "Les chiffres du SPF Économie indiquent qu’au cours des 10 dernières années, les frais bancaires en Belgique ont connu une augmentation (+17,7%) inférieure à celle de l’inflation (+19,3%). Grâce à un paysage bancaire comptant de nombreuses banques de détail et donc à une concurrence intense, les frais bancaires belges comptent parmi les plus bas d’Europe."

"Une étude antérieure de la Commission européenne montre que la Belgique fait partie, avec la Bulgarie, les Pays-Bas et le Portugal, des pays où les coûts d’un compte bancaire restent modestes" , précise enfin Febelfin.