Argent Black Friday, Cyber Monday et fêtes de fin d’année dopent l’e-commerce en Belgique.

Selon les derniers chiffres communiqués par Becommerce, il apparaît que les Belges ont déjà dépensé 7,35 milliards d’euros en ligne cette année. Et ce, au cours des trois premiers trimestres de l’année, ce qui représente une belle augmentation de 10 % par rapport à la même période en 2016. Avec les fêtes de fin d’année qui se profilent, le cap symbolique des 10 milliards d’euros devrait être atteint.

"Pour atteindre le cap des 10 milliards, nous regardons surtout l’effet des nouvelles tendances étrangères : le Black Friday et le Cyber Monday ont réellement fait leur apparition en Belgique cette année", explique Bert Hendrickx, expert en numérique de GfK. "Amazon, avec Amazon Prime, s’est lui aussi profilé pour la première fois vis-à-vis du consommateur flamand."

On observe cependant que le nombre de Belges qui effectuent des achats en ligne reste quant à lui stable. Ce qui signifie que les clients de l’e-commerce sont de plus en plus fidèles et dépensent davantage en ligne d’année en année. "Concrètement, cette augmentation s’est traduite par un total de 63,6 millions d’achats en ligne supplémentaires, ce qui indique que la maturité du shopping en ligne continue à progresser. En matière de dépenses, nous observons que 16,9 pour cent de toutes les dépenses sont réalisées en ligne, respectivement 8,7 pour cent de toutes les dépenses étant consacrées aux produits et 63,9 pour cent de toutes les dépenses aux services."

Le troisième trimestre a été marqué par une très forte croissance puisque les dépenses ont augmenté de 12 % par rapport à l’an dernier, pour s’élever à 2,45 milliards.

Cette croissance est perceptible surtout en Flandre, où le marché en ligne a progressé de pas moins de 16 pour cent par comparaison avec la même période de l’année dernière.

"Durant le troisième trimestre, l’acheteur en ligne belge a en moyenne effectué 3,1 achats en ligne, ce qui se situe au même niveau que l’année dernière. Lors de ces achats, les dépenses ont toutefois été plus élevées que précédemment : 352 euros ont été dépensés en ligne en moyenne, soit 105 euros par achat en ligne, ce qui représente une augmentation d’environ 10 pour cent par rapport au troisième trimestre de l’année passée."

Quant aux catégories de produits qui progressent le plus, il s’agit des produits de soin et de beauté du côté de la Flandre et de la catégorie sport et récréation en Wallonie.