Argent

L’épargnant belge commence tout doucement à mettre un peu plus le nez dehors, lui qui est traditionnellement scotché au sacro-saint carnet de dépôts : 8 % de Belges de plus qu’en 2015 investissent dans les marchés financiers, tirant le total vers un Belge sur cinq, selon les données de l’Observatoire CBC de l’épargne.

Si la tendance est intéressante, le gros du peloton continue à privilégier le compte d’épargne (264 milliards d’encours) ou à laisser dormir de l’argent sur les comptes à vue (75 milliards d’encours), et ce même si les rendements sont particulièrement faibles.

"Les Belges aiment les placements liquides ", rappelle Catherine D’Hondt, professeur de Finances à la Louvain School of Management, tout en soulignant " l’inertie dans le comportement des épargnants ".

Quelque 72 % des personnes sondées déclarent en effet que les taux de l’épargne n’ont pas d’impact sur la gestion de leur argent.

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.