Argent Il reste fidèle à son compte d’épargne, tout en sachant qu’il ne rapporte rien.

Le Belge n’en démord pas : il continue à privilégier son bon vieux carnet de dépôts alors même que les taux proposés aux épargnants sont faiblards, de l’ordre de 0,11 % de rendement annuel global quand tout va bien.

Pas moins de trois Belges sur quatre, en effet, privilégient le compte d’épargne quand ils peuvent mettre de l’argent de côté, selon le 3e Observatoire de l’épargne de la banque CBC.

C’est en soi pour le moins paradoxal : ces mêmes épargnants sont en majorité conscients que le compte d’épargne n’est pas vraiment le placement le plus rentable.

Et pourtant, ils s’y accrochent. Pourquoi ? "La peur de perdre de l’argent, le manque de connaissance et le manque de disponibilité immédiate de l’argent constituent les principaux freins aux produits d’investissement, sept Belges sur dix considérant carrément que ces produits ne sont pas pour eux", explique Xavier Falla, directeur général en charge du marché des particuliers chez CBC.