Argent Tous les points de vente du pays ont reçu la visite de la Loterie pour préparer la transition.

À l’occasion de son quarantième anniversaire, le Lotto s’offre un ravalement de façade. Dès ce jeudi, les anciens billets feront place aux nouveaux, vendus au prix d’1,25 €. Mais la différence entre le nouveau et l’ancien Lotto ne se limite pas à une augmentation de prix.

La nouvelle version du jeu de tirage promet surtout de doubler les chances de gain des joueurs, qui passent en effet de 1/25 à 1/11. En outre, les gains aux rangs 7 et 8 augmentent de 25 %. Le rang 7 passe ainsi de 5 à 6,25 € et le rang 8 de 3 à 3,75 €.

Autre grande nouveauté : le nouveau Lotto compte un rang de gain supplémentaire. Les joueurs qui ont un bon numéro et un numéro bonus gagneront 1,25 €, soit le prix de leur billet.

Par ailleurs, à chaque tirage, 300 joueurs seront tirés au sort et gagneront 500 € grâce au Lotto Lucky Code, un système comparable à My Bonus pour l’EuroMillions. Le premier tirage de cette nouvelle mouture aura lieu le samedi 26 mai à 19 heures.

Pour accompagner les libraires et les clients dans ce changement historique, la Loterie Nationale a mis les petits plats dans les grands. Pas question en effet de laisser les libraires dans le flou. Les quelque 5.000 points de vente de grilles de Lotto que compte la Belgique ont donc reçu la visite d’employés de la Loterie, qui se sont assurés que toutes les modalités pratiques de ce changement étaient bien claires. "On commence par regarder que les libraires ont bien reçu tout ce qu’il leur faut et ont bien affiché les panneaux qui parlent du nouveau Lotto. On vérifie aussi que les anciens bulletins ont bien été remplacés par les nouveaux et on répond aux questions éventuelles des libraires. Toutes les librairies reçoivent une visite. Le but n’est pas de les inspecter mais de jouer un rôle de support", explique Céline Van Gansbeke, de la Loterie Nationale, avant d’entrer dans une librairie située à Evere.

En tout, 180 employés de la Loterie se passent le relais pour pouvoir couvrir les 5.000 enseignes. "Même le CEO a participé ! Pour nous, c’était important, car ça permet aux travailleurs d’être en contact avec les libraires et les clients directement et de bien s’imprégner de ce nouveau Lotto", explique Jean-François Mahieu, porte-parole de l’entreprise.