Argent Le défenseur des petits commerçants lance une grande campagne de soutien. Objectif : sauver ce qui peut encore l’être.

Les petits commerces, c’est un peu comme les feuilles mortes en automne. Ça tombe à la pelle. D’après le graphique ci-dessous reprenant les données de l’Inasti, la Belgique a perdu près de 10 % de ses petits commerces en six ans. Ce n’est plus un secret, les plus touchés sont les libraires : quasi un sur cinq a mis la clé sous la porte entre 2010 et 2015.

Situation particulièrement difficile, aussi, pour les bouchers ou les poissonniers, dont le savoir-faire est ébranlé par la multiplication des moyennes et grandes surfaces dans les centres urbains, quelle que soit leur taille.

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.