Argent Les premiers avertissements-extraits de rôle sont arrivés : il y a plus de remboursements que de paiements.

Les plus chanceux des contribuables doivent encore patienter un petit mois : c’est en effet le 27 octobre que les premiers remboursements dans le cadre de la déclaration fiscale 2016 seront effectués, pour un total de 182,9 millions d’euros pour cette première salve des enrôlements à l’impôt des personnes physiques.

Les premiers enrôlements ont débuté au mois d’août, avec déjà plus de 500.000 déclarations traitées en quelques semaines, selon les données communiquées par l’administration fiscale.

Les chiffres de septembre ne sont pas, forcément, encore connus.

Contrairement à une idée très répandue, l’administration fiscale ne privilégie pas le traitement des déclarations qui lui permettent de faire rentrer de l’argent dans ses caisses.

Les chiffres du mois d’août montrent une large prépondérance de remboursements par rapport aux paiements.

Ainsi, les 274.302 avertissements-extraits de rôle donnant lieu à un remboursement représentent 53,3 % du total des déclarations traitées par l’administration. Le montant moyen remboursé par déclaration s’établit donc à 666 euros.

Quelque 17 % des déclarations traitées, soit 87.377, ont abouti à une opération blanche : pas de remboursement ni de paiement, mais un solde de 0 euro.

Les 152.217 avertissements-extraits de rôle avec un montant à payer par le contribuable représentent donc moins de 30 % des déclarations traitées. Le montant global à payer est de 56 millions. La moyenne des paiements effectués en faveur de l’administration fiscale est donc de 368 euros par contribuable.

Il s’agit bien d’une moyenne : quelques ardoises doivent être bien plus salées.

Pour les avertissements-extraits de rôle envoyés en septembre, les remboursements seront cette fois effectués le 28 novembre.

Cette proportion n’est pas en soi étonnante : le fisc, traditionnellement, rembourse deux fois plus d’argent qu’il n’en réclame aux contribuables.

Si le fisc ne met pas au-dessus du tas les déclarations en sa faveur, quels sont les critères pouvant expliquer que vous receviez votre avertissement-extrait de rôle plus tard que votre voisin ? "Les déclarations papier doivent d’abord être scannées. Elles sont donc traitées plus tard que les déclarations introduites via Tax-on-Web, qui sont généralement traitées plus rapidement", souligne l’administration fiscale. En cas de vérifications de l’administration, le traitement de votre déclaration prendra plus de temps.

N’oubliez pas que le fisc a jusqu’au 30 juin pour boucler l’ensemble des déclarations 2016…