Auto-moto Une étude montre que nos enfants ne sont, pour le moins, pas très sages au volant de la voiture empruntée à papa ou à maman.

Les parents ayant des enfants en âge de conduire connaissent très bien cette situation. Nos jeunes, manquant de moyens, sont évidemment demandeurs pour emprunter la (ou l’une des) voiture(s) du ménage.

Une étude réalisée par Ford auprès des jeunes conducteurs emprunteurs montre des résultats qui en surprendront plus d’un.

À la lecture de ces conclusions, on constate que ces automobilistes, souvent peu expérimentés, prennent pas mal de risques au volant. Pour eux, pour leurs éventuels passagers et pour les autres utilisateurs de la route…

Si la plupart des personnes interrogées (82 %) conduisent la voiture familiale, 39 % admettent avoir déjà dépassé les limitations de vitesse, 35 % conduisent le véhicule sans l’autorisation de leurs parents, 27 % téléphonent, envoient des SMS ou prennent des selfies au volant et 6 % ont déjà conduit en état d’ivresse.. Je suppose que certains parents parmi vous, lecteurs, froncent quelque peu les sourcils… "Retourner au foyer parental, ou ne pas encore l’avoir quitté, peut conduire à des frictions entre les parents et des jeunes qui ne sont plus des enfants", explique Jim Graham, directeur de Ford Driving Skills for Life, un programme d’éducation - théorique et pratique - des jeunes conducteurs mis en place depuis de nombreuses années par le constructeur américain. Les jeunes adultes considèrent la voiture familiale comme un accès vers la liberté, une base pour les activités sociales. Mais pour leur sécurité et celle des autres usagers de la route, surtout s’ils conduisent un véhicule plus puissant que celui auquel ils sont habitués, ils doivent veiller à adopter une conduite responsable."

En Europe, près de la moitié des 18 à 29 ans vivent toujours chez papa et maman. Le taux de chômage élevé des jeunes, la flambée des loyers et la difficulté d’accéder à la propriété y contribuent. 

Parmi les personnes interrogées, 74 % possèdent leur propre véhicule mais conduisent tout de même la voiture familiale, certains pour économiser de l’argent, d’autres pour impressionner les amis. Pour les parents, cela peut représenter un défi financier. 

Selon l’étude, il peut en coûter jusqu’à 4.300 euros par an de garder un jeune adulte à la maison, les coûts du véhicule incluant les frais d’assurance supplémentaires, le carburant et… les réparations.