Auto-moto

Alpine, le nom, à lui seul, sonne comme un challenge. Et il est vrai que le créateur de la marque, Jean Rédélé, révéla un jour : "C’est en sillonnant les Alpes à bord de ma 4CV Renault que je me suis le plus amusé. J’ai donc décidé d’appeler mes futures voitures Alpine."

L’aventure avait commencé en 1955, avec la toute première A106, lancée sur une base de 4CV. Elle se terminera 50 ans plus tard avec l’A610.

Entre les deux, une kyrielle de modèles magnifiques, de la GTA à la GT4, en passant par l’A310 V6, le modèle le plus vendu en France mais pas le plus emblématique.

S’il est une Alpine , en effet, qui a marqué les esprits, c’est bien l’A110 Berlinette (bleue de préférence), laquelle battit tous les records de longévité, puisqu’elle fut produite pendant 17 ans, de 1961 à 1977.

Au départ, l’A110 bénéficiait de la Renault 8 comme banque d’organes. Au rythme de ses innombrables succès, notamment (mais pas seulement) en rallye, la mécanique ne cessera de gagner en cylindrée et en puissance, passant successivement de 1108 cc à 1255 cc, puis 1565 cc, 1605 cc et 1.647 cc, alors que l’esthétique de la voiture, à certains détails près, ne bougeait quasi pas.

Le succès commercial de l’A110 fut incontestablement lié à celui connu par les pilotes sur leurs terrains de jeu spécifiques.

Comment ne pas évoquer ici la fameuse équipe des Mousquetaires au volant de cette voiture de légende ?

Composée de celui qu’on appelait le funambule, Jean-Luc Thérier, de Bernard Darniche, le perfectionniste, du toujours solide Jean-Pierre Nicolas et du génial Jean-Claude Andruet, l’équipe avait plutôt fière allure. Ce team alla chercher le titre de champion du monde des rallyes en 1973. Au Monte-Carlo, sur les images télé, on ne voyait quasi que des A110 qui trustaient toutes les premières places dans leur catégorie.

Toutes ces images, toutes ces victoires accumulées vivent encore dans l’esprit des passionnés. D’autant plus que la belle aventure est appelée à se prolonger. Oui, Alpine va renaître de ses cendres, par la volonté farouche du groupe Renault, dans son usine fétiche de Dieppe.

L’annonce de la relance de la marque date de 2012. On parlait alors d’un projet de création d’une voiture de sport.

Aujourd’hui, la Berlinette du 21e siècle existe déjà, elle devrait être commercialisée en 2016. Demain quoi…

Et la passion est toujours bien vivante. La preuve, dès l’annonce faite en 2012, des acheteurs s’étaient spontanément manifestés auprès d’Alpine pour réserver leur exemplaire… sans même avoir vu, ne fût-ce qu’une esquisse de la voiture. Un mythe ne meurt jamais…

C’est dans ce contexte que les sociétés Eaglemoss et TF1 Publishing vous offrent, dès aujourd’hui, la possibilité de construire la reproduction (échelle 1/8) de la mythique Berlinette. Le N° 1 en vente chez votre marchand de journaux et sur www.collection-alpine-renault.be pour 1,00 € seulement !