Auto-moto Les deux marques resteront bien entendu indépendantes pour la fabrication de leurs véhicules


BMW et Daimler qui signent une alliance, avouez que l’in’o peut paraître étonnante. Mais il convient d’être précis et de mettre d’emblée les points sur les i.

Les deux constructeurs demeureront bien de féroces rivaux sur le marché de la voiture premium, mais c’est dans le cadre plus général d’une mobilité plus efficace qu’ils ont décidé d’unir leurs forces !

L’autopartage, les applications d’informations et de réservations de déplacements avec les transports en commun, les voitures de transport avec chauffeurs (ou VTC), la recherche et le paiement de parkings, tels sont les domaines dans lesquels ils ont décidé de faire cause commune (et donc écraser la concurrence !).

Car2Go et Drivenow

On rappelle qu’avec Car2Go et ses 3 millions d’utilisateurs, Daimler est leader mondial du carsharing. BMW fait un peu moins bien avec 1 million d’abonnés à Drivenow, mais apparaît quand même comme l’un des géants en la matière.

D’autre part, si BMW possède aussi ReachNow, qui propose au choix une location de courte durée ou une voiture avec un chauffeur, Daimler, lui, possède Moovel, qui, en plus de proposer des véhicules à la demande, offre aussi la possibilité d’acheter des billets de trains en Allemagne. L’application mytaxi (avec Beat et Clever Taxi), avec ses 120 000 chauffeurs de taxis inscrits fait aussi partie de la plateforme, et possède déjà 11 millions de clients actifs.

En outre, comme nous vous l’annoncions récemment sur dh.be, Daimler vient de lancer en test en Allemagne une formule de location à l’année permettant au client de conduire quelque 12 modèles en fonction de leurs besoins ! Daimler est aussi l’actionnaire majoritaire de Chauffeur Privé, tandis que BMW possède ParkNow et ChargeNow, des applications permettant de trouver et payer, une place de parking ou une borne de recharge électrique.

On le voit tant BMW que Mercedes règnent déjà en maîtres sur le secteur. Leur alliance ne fera qu’augmenter encore leur sphère d’influence dans ce qu’on appelle aujourd’hui la nouvelle mobilité. Leurs concurrents n’ont qu'à bien se tenir…