Auto-moto Le mouse jacking, ou vol électronique, se généralise, avec une efficacité redoutable

Avant, on parlait généralement de vol avec effraction. Une portière forcée, voire une vitre éclatée, un bidouillage des fils de contact et le tour était joué. La méthode est quasi devenue ringarde. On est assez loin de tout cela aujourd’hui. De nos jours, de petits boîtiers piratent les ondes de vos clés en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire. Et avec la généralisation des systèmes sans clé sur les voitures récentes, le phénomène va continuer à prendre de l’ampleur. On estime, du reste, que trois quarts des vols de voiture sont ainsi effectués.

Des chercheurs du département des sciences informatiques de l’école polytechnique fédérale de Zurich (ETH) ont montré dès 2010 qu’il était possible de pirater les systèmes embarqués de la quasi-totalité des véhicules du marché. Les constructeurs sont au courant de la pratique, mais cela ne change pas grand-chose au fait qu’on vole les voitures en moins de deux. Et les modèles haut de gamme ne résistent pas mieux que les autres…

Internet a ses avantages mais aussi ses inconvénients. Il suffit de quelques minutes pour trouver un appareil de piratage des ondes radio. Les voleurs peuvent s’en procurer pour quelques milliers d’euros. Inutile de dire que l’investissement est assez vite rentabilisé.Il n’est d’ailleurs pas toujours besoin de dépenser des sommes folles. En Allemagne, des hackers commandités par le magazine Auto Bild ont pu fabriquer un boîtier de piratage en 15 jours, pour un investissement matériel de… 92 euros ! Le tout pour une efficacité redoutable.

Sachez que la prise OBD, utilisée par les garagistes pour établir le diagnostic de votre auto (avec la fameuse valise qui permet de connaître les réglages mais aussi les défaillances de votre auto et de remédier ainsi à une panne éventuelle), est un des maillons faibles de votre véhicule. En s’y connectant via un ordinateur, le voleur entre dans le système et peut s’introduire à bord de la voiture en quelques minutes.

Que pouvez-vous faire?

Comment diable les voleurs agissent-ils ? Ils fonctionnent souvent en binôme et vous repèrent par exemple en train de vous garer. Au moment où vous verrouillez votre auto avec votre carte électronique, ils s’approchent munis de leurs boîtiers. Le premier, placé près du propriétaire, capte le signal envoyé par la carte-clé. L’autre, muni d’un autre boîtier communiquant avec le premier, s’approche du véhicule et récupère le signal émis au verrouillage.

Une fois que vous quittez les lieux, il ne leur reste plus qu’à restituer le signal pour tromper le système du véhicule. Les portières se déverrouillent. Il leur suffit d’actionner le bouton de démarrage du moteur et le tour est joué ! Le système embarqué, grugé par le boîtier qui lui envoie le bon signal, croit que la carte-clé est bien à proximité. Votre belle voiture n’est déjà plus pour vous qu’un souvenir…

Alors, que pouvez-vous faire pour prévenir ce genre de vol? Sachez tout d’abord qu’il existe des étuis contre le vol électronique. Ils ne coûtent que quelques euros. Placer la clé dans cet étui à la sortie du véhicule permet d’empêcher le passage des ondes. Évidemment, il faut avoir la rigueur de le faire à chaque fois qu’on gare sa voiture…

Jeter un regard autour de soi au moment de fermer le véhicule est déjà une bonne mesure de précaution. Vous repérerez vite une personne trop proche. Les alarmes peuvent ralentir le voleur, de même que la bonne vieille canne antivol toujours dissuasive (quand il y a trop de travail en perspective, le voleur va voir ailleurs).

Un dernier conseil avant de conclure, sachez qu’une nouvelle technique est d’actualité : le vol à la maison mais sans effraction. Vous avez stationné votre véhicule devant votre garage à quelques mètres de la porte d’entrée. Il fait nuit, vous dormez tranquillement. Les voleurs entrent en action en profitant du fait que vous avez laissé vos clés… sur un meuble, table ou support placé à côté de la porte d’entrée. Suffisant pour laisser les ondes passer et récupérer le signal de la carte… Autant savoir !