Auto-moto

Renault a détrôné Volkswagen en 2015 en tant que marque automobile la plus vendue en Belgique, ressort-il de chiffres publiés lundi par la Febiac. 

L'année écoulée n'a pas été de tout repos pour VW, englué dans un scandale lié à la découverte d'un logiciel truqueur faussant les résultats des tests anti-pollution. Au total, Renault a écoulé 50.040 voitures sur le marché belge, ce qui témoigne d'une hausse de 13,44% par rapport à 2014 et d'une part de marché de 9,99%, contre 9,13% en 2014.

Volkswagen a vendu 47.780 voitures neuves, en recul de 2,69%. La marque allemande voit sa part de marché passer de 10,17 à 9,54%.

Le podium est complété par BMW, avec 37.238 voitures vendues l'année dernière, ce qui correspond à une progression de 16,33%.

Viennent ensuite Peugeot, Opel, Audi, Mercedes, Citroën, Ford et Hyundai.

L'année 2015 a par ailleurs été bonne pour certaines marques comme Porsche (+38,81%, avec 2.951 voitures neuves vendues), Jeep (+115,12%, avec 2.334 voitures), Smart (+100,89%, avec 1.352 voitures), Ssangyong (+70,11% avec 1.053 voitures) ou encore Tesla (+57,39%, avec 820 voitures).


Plus de 500.000 voitures neuves immatriculées en 2015, un record depuis 2011!

En 2015, 501.066 nouvelles immatriculations de voitures neuves ont été enregistrées en Belgique, ce qui représente une augmentation de 3,75% par rapport à l'année 2014, rapportent lundi la Febiac et le SPF Mobilité et Transports à quelques jours de l'ouverture du Salon de l'auto, à Bruxelles, le 14 janvier.

C'est la première fois depuis 2011 que la barre symbolique des 500.000 voitures est à nouveau franchie. Pour le seul mois de décembre, les immatriculations de voitures neuves ont bondi de 21,31%, à 32.741 unités.

"Depuis le mois de juin, les immatriculations de voitures neuves figurent en progression constante, progression qui s'est accélérée en novembre avec une hausse de 22,2%, avant de se confirmer dans des proportions semblables au cours des 31 jours de décembre (mois qui comptait 1 jour ouvrable de plus qu'en 2014)", constatent la Febiac et le SPF dans un communiqué.

En 2015, les véhicules utilitaires légers ont également eu le vent en poupe, avec 61.208 nouvelles immatriculations (+14,68%), tout comme les véhicules utilitaires lourds de plus de 16 tonnes (6.819, +8,12%) et les semi-remorques (5.589, +9,05%).

A contre-tendance, les immatriculations d'autocars sont en net recul (-19,18%), à 923 unités.

Febiac et ses membres disent aborder la nouvelle année avec confiance et s'attendre à ce que les résultats de l'année 2016 surpassent légèrement ceux de l'exercice écoulé, tant pour les voitures particulières que pour les camions et les motos. "La confiance croissante des consommateurs, les taux de crédits très intéressants ainsi que les faibles prix des carburants devraient - en combinaison avec les besoins croissants en matière de mobilité de personnes et de marchandises - permettre de consolider les marchés. Cela, malgré les difficultés économiques persistantes auxquelles font toujours face quelques grands marchés internationaux et certains marchés européens", commente encore la fédération belge de l'automobile et du cycle.