Auto-moto Nouveau concept-car de Hyundai, le Clix est l’une des vedettes du Salon de Bruxelles

BRUXELLES Pour le Salon, Hyundai a choisi de privilégier la recherche d’un design original. “Lorsque nous sommes arrivés sur le marché, nous avons commencé par privilégier le côté fonctionnel et la fiabilité de nos modèles, explique Peter Arcadipane, le chef designer. Maintenant, nous passons à la vitesse supérieure. Nous voulons trouver notre style.” La marque sud-coréenne possède déjà quatre centres de design. Preuve qu’il veut s’impliquer en Europe, le Clix, concept-car dessiné par Arcadipane, sort tout droit du centre européen, établi à Francfort.

Trouver son style

Le Clix est un coupé sport quatre roues motrices. “Il se différencie des autres coupés par son design et sa technologie. Par exemple, il bénéficie d’un toit ouvrant constitué de quatre panneaux qui lui permet de se transformer en cabriolet, ou de caméras rétractables qui font office de rétroviseurs…” Hyundai a décidé de mettre le paquet. Pour cela, il est allé chercher son designer chez… Mercedes.

A l’heure actuelle, les constructeurs automobiles accordent beaucoup d’importance à l’européanisation de leur look. Il s’agit de créer des modèles adaptés à un marché qui a ses exigences. “En Europe, les clients exigent des proportions différentes pour les volumes des véhicules par rapport aux Etats-Unis, par exemple précise le designer australien.

Mais on ne peut faire abstraction de ses propres goûts. Le design automobile n’est pas isolé des autres formes de design, qu’il soit issu de la mode, de la musique, du cinéma. Pour créer le Clix, je suis parti de toutes ces influences personnelles.” Et même s’il y a une tendance générale actuellement en la matière, Hyundai espère trouver son propre style.

“J’aimerais qu’on puisse reconnaître nos modèles comme on reconnaît les autres grandes marques. Plus besoin de voir le logo pour savoir de qui il s’agit…” Mais créer n’est pas tout. Il faut tenir compte d’impératifs comme l’aérodynamique, la sécurité, le confort, les performances, le châssis ou la résistance des matériaux.

“Une marque et pas un nom !”

Avant Arcadipane, Hyundai avait fait appel à Pininfarina. Le célèbre designer italien a notamment conçu le monospace Matrix. Mais une pointure pareille fait parfois oublier… le nom de la marque elle-même! “Il faut trouver le bon équilibre entre ses propres désirs et ceux de l’employeur. Ce n’est pas de la création pure.”

Et heureusement! Pour les acheteurs, l’intérêt d’une voiture réside aussi dans sa valeur de… revente. Un look trop original mettrait en péril cette cote sur le marché d’occasion. “Si nos modèles sont trop dans l’air du temps, ils auront une faible valeur en fin de vie. Nous dessinerons donc des voitures adaptées au marché européen.”

Le Clix fait déjà partie de celles-là. A voir…