Auto-moto

Après deux années consécutives de records d’immatriculations, le marché automobile belge est en baisse sur l’exercice 2012. La fin de l’euphorie ?

BRUXELLES L’esprit sera-t-il à la fête, en ce début d’année, dans les palais du Heysel ? Les statistiques sont pourtant formelles : on a enregistré en Belgique 14,94 % de nouvelles voitures en moins sur l’exercice 2012 par rapport à 2011. Transformé en unités, ce recul de près de 15 % correspond à une impressionnante chute de plus de 85.000 voitures. Soit la plus grosse diminution enregistrée sur le marché belge depuis 20 ans.

Inutile toutefois de noircir le tableau. D’abord, car, contrairement à certains pays européens qui enregistrent à nouveau des chutes catastrophiques (- 40 % en Grèce; - 37 % au Portugal ou - 20 % en Italie), le recul en Belgique reste contenu. Ensuite, car la diminution de 15 % est calculée par rapport à l’exercice précédent. Or, 2011 correspond à l’année record historique d’immatriculations en Belgique avec plus de 572.000 unités.

Un résultat dopé par l’annonce de la fin des alléchantes primes écologiques fédérales de 15 % au 31 décembre 2011.

Un marché tournant autour des 485.000 unités constituerait-il donc plutôt un retour à la norme pour la Belgique ? “Non, même s’il faut lisser l’effet prime, on constate tout de même une contraction du marché en 2012” , assure Jean-Marc Ponteville, porte-parole de Volkswagen, la marque la plus populaire en Belgique. “Le niveau normal du marché belge devrait tourner autour des 500.000 unités. Un niveau de référence que l’on devrait retrouver en 2014.”

Pour cette année, la Fédération belge de l’industrie et du cycle table effectivement sur un niveau d’immatriculations équivalent à 2012. Si le secteur automobile devait faire face à l’arrêt du substantiel coup de pouce fédéral pour le marché des particuliers, 2012 s’annonçait également assez morose pour le marché des voitures de société en raison de la refonte du système de l’avantage de toute nature. Or, le bilan 2012 apprend le contraire : sur le top 10 des marques en Belgique, les seules marques stables ou en progression sur nos marchés sont… BMW (+ 3,2 %), Mercedes (+ 5,07 %) et Audi (- 1,13 %).

Dans un marché global en recul, cela correspond automatiquement à une augmentation sensible des parts de marché.

“Notre part de marché est passée de 5,54 % à 6,44 % en 2012” , remarque Thomas de Meûter, porte-parole d’Audi. “Ce qui correspond à une augmentation de 16 %. Jamais une marque premium n’avait atteint un si haut score en Belgique.”



© La Dernière Heure 2013