Auto-moto Les constructeurs auto proposent aussi des assurances. Ce sont en fait des produits des compagnies traditionnelles.

Si vous avez profité du Salon de l’auto pour acheter un nouveau véhicule, peut-être avez-vous contracté une assurance auprès du constructeur et non auprès d’une compagnie d’assurance traditionnelle.

Prenez le cas de Ford. Si vous avez opté pour l’une des deux assurances omnium proposées par le constructeur, vous avez bénéficié d’une réduction de 20 %.

Et si vous avez opté pour une telle couverture, vous avez même, en prime, une année de RC gratuite. En soi, un gain potentiel de plusieurs centaines d’euros, ce que vous n’auriez sans doute pas obtenu auprès d’un assureur traditionnel.

Mais voilà, Ford Insurance n’est pas, en tant que telle, une compagnie d’assurance. Ford Insurance distribue en fait des produits d’Ethias, cousus main pour le constructeur.

Il ne s’agit pas d’une exception. Toutes les assurances proposées par un constructeur automobile sont en fait des produits fournis par des compagnies d’assurances, comme Axa qui multiplie les partenariats en direct ou via Touring Assurances.

Pourquoi ? Nul ne peut bien entendu s’improviser assureur. Raison pour laquelle les constructeurs font appel aux professionnels du secteur.

"En fait, les constructeurs soumettent un cahier des charges pour une assurance omnium répondant à des spécificités bien précises", explique Benoît Rigo, porte-parole chez Ethias.

En assurance responsabilité civile (RC), les différences seront en principe mineures par rapport au produit correspondant à l’assurance RC de l’assureur. "La tarification et la segmentation sont basées sur des critères classiques, c’est-à-dire âge, code postal, bonus/malus", note Marnic Speltdoorn, porte-parole chez P&V.

Si vous optez pour une RC de Hyndai Insurance, vous ne tomberez pas pour autant sous le régime de l’assurance au kilomètre de Corona Direct, d’autant plus intéressante si vous roulez peu. "Il s’agit d’une assurance standard", remarque Philippe Neyt, directeur commercial de Corona Direct.

Les différences sont plus marquantes pour la couverture omnium. "Il y a des différences qui permettent aux constructeurs de se distinguer", souligne Emanuel Sys, pour Touring Assurances.

Ainsi, Baloise Insurance propose des franchises fixes en omnium. Via sa filiale Amazon, Baloise propose cette fois des franchises exprimées en pour cent dans le cadre de ses partenariats avec Volvo, Jaguar ou encore Lexus.

"Dans ce contexte, une comparaison complète des tarifs n’est pas possible", note Bart Walraet, porte-parole.

Ford Insurance propose par exemple deux produits omnium, alors qu’Ethias en commercialise quatre. "La base des produits est la même, mais il y a aussi de nombreuses différences", souligne encore Benoît Rigo.

La politique commerciale est ensuite entre les mains de l’assurance du constructeur. "La stratégie commerciale, dans notre cas, appartient à Ford Insurance. Les offres promotionnelles qu’ils peuvent proposer le sont sur leur propre budget", explique encore Ethias.

Là où l’assureur intervient bien, c’est en cas de sinistre. Le numéro que vous composerez vous conduira en fait chez Ethias, P&V ou encore Corona Direct.

© DH


AG Insurance se démarque

Tous les assureurs ne suivent pas le mouvement de ces partenariats, qualifiés d’affinity.

C’est par exemple le cas de Fédérale Assurance et d’AG Insurance. "Cette approche ne cadre pas avec notre philosophie et notre politique de distribution, axée sur les courtiers et la banque BNP Paribas Fortis", explique Gerrit Feyarts, porte-parole d’AG Insurance.

"Nous sommes convaincus de la plus-value des intermédiaires spécialisés", ajoute-il encore.

Axa ne partage pas cette approche puisqu’elle joue à la fois sur les courtiers et l’affinity.


Offre "triple pay" des constructeurs

Vendre une voiture n’est plus le seul métier d’un vendeur de voiture. Désormais, il est aussi banquier et courtier d’assurance.

Si vous achetez une nouvelle voiture, le vendeur vous proposera aussi de contracter un crédit maison, parfois à des taux bien plus intéressants que les offres bancaires (plusieurs constructeurs ont même proposé des taux de 0 %, avec toutefois des acomptes assez élevés). Et vous pouvez aussi souscrire à des assurances proposées là encore par le constructeur.

"Cette approche correspond à un objectif de fidélisation du client", explique un assureur.