Auto-moto Prix de départ? 23.250€!


Avec son Q2, Audi se lance dans le monde des cross-overs urbains. Un peu comme un Renault Captur ou un Peugeot 2008, mais... dans la catégorie supérieure. Après tout, c'est quand même une Audi! Et la marque aux anneaux semble avoir le terrain totalement dégagé pour faire un malheur avec son nouveau SUV... car il joue en effet sur le terrain des véhicules premium dans lequel seule une autre marque est véritablement représentée actuellement: Mini avec le Courtryman. Et celui-ci arrive tout doucement en fin de vie pour sa première génération.
C'est dire si le contexte est favorable pour le Q2 qui a totalement le champs libre par rapport à ses concurrents habituels BMW et Mercedes, qui ne débarqueront pas dans le secteur avec de nouveaux modèles avant un ou deux ans.

Si, au niveau du style,on retrouve toutes les caractéristiques présentes dans les Q3, Q5 et Q7, notamment au niveau de la face avant, on remarquera que les designers ont fait preuve (d'un peu) d'audace quand même pour ce modèle qui se destine aux cadres (plus ou moins) jeunes et (de toute façon) dynamiques (et un rien fortunés aussi il faut le dire) ainsi qu'aux femmes. Nous en voulons pour preuve le montant C (montant entre les places arrière et le coffre) personnalisable en des tons différents de ceux de la carrosserie ainsi que les feux arrière plus proches de ceux de la Polo que de ceux qu'on trouve sur les SUV Audi de la catégorie supérieure.

A l'intérieur, à part la variation de luminosité et de la couleur de l'éclairage d'ambiance (comme le fait aussi Mercedes par exemple), rien que du connu. Avec une qualité perçue toujours au top, et un équipement à l'avenant (cockpitt numérique, écran multimédia aux multiples fonctionalités, systèmes de sécurité actifs, etc). Dommage que l'écran multimédia ne soit pas rétractable.
Au niveau du coffre, la voiture est dans la moyenne de ce qui se fait dans la catégorie: 405 l de volume.
Quant aux motorisations, elles vont de 116 ch à 190 ch, avec une mention particulière pour le petit trois cylindres d'1l (développant 116 ch) pas du tout mal à l'aise dans ce Q2, au contraire même! Pour le reste, on a, comme d'habitude chez Audi pour ce type de véhicule, recherché le compromis habituel entre agilité et confort. A noter que ce SUV sera sans doute un peu plus à l'aise sur la route qu'en ville, notamment à cause d'un rayon de braquage limité et d'une vision trois-quart arrière (précisément à cause de ce fameux montant C) pas extraordinaire pour le parking. Dans l'ensemble toutefois, un véhicule très réussi et à l'image de ce qu'on peut attendre d'une Audi et qui devrait largement plaire à la clientèle.

Ce Q2 sera disponible dès l'automne, à partir de 23..250€.
A noter, pour ceux que le prix d'attaque rebuterait, qu'ils peuvent éventuellement se rabattre sur un Seat Ateca très abouti lui aussi, débutant à 21.690€. C'est la même maison, mais, évidemment, le sigle n'est pas du tout le même. Le standing non plus...