Auto-moto Le Q8 Sport Concept a été révélé à Genève, il préfigure le futur navire amiral de la gamme

Une technologie d'entraînement révolutionnaire et un look sportif accentué, voilà comme on le présente chez Audi. Il s'agit certes d'un concept mais à bien le regarder, on devine un produit quasi fini. Avec cette étude, la firme d'Ingolstadt veut démontrer le potentiel de la future gamme Q8. Et surtout la vision des designers et des ingénieurs à l’égard du SUV de demain, qu'ils veulent encore plus dynamique et efficace.
© D.R.

En première mondiale, le six cylindres 3.0 TFSI est à la fois équipé d’un système mild hybrid (mHEV) et d’un compresseur à alimentation électrique. Résultat, le Q8 sport concept se présente comme un athlète multidisciplinaire. Grâce à sa puissance de 350 kW (476 ch) et à son couple de 700 Nm, il accélère de 0 à 100 km/h en seulement 4,7 secondes et atteint une vitesse de pointe de 275 km/h. Par ailleurs, son autonomie de plus de 1 200 kilomètres lui permet de parcourir de longues distances.

Un 6 cylindres qui vaut un 8 mais consomme comme un 4!


Grâce à une récupération de l’énergie de 20 kW, ce grand SUV excelle quand il est question de consommation de carburant. Comparé à un modèle équipé d’un moteur six cylindres TFSI traditionnel et donc dépourvu du système mHEV, le Q8 sport concept, avec ses 20 kW supplémentaires, consomme environ un litre de moins aux 100 km, ce qui correspond à une réduction des émissions de CO2 de 25 g/km. Le système d’entraînement du Q8 sport concept, avec le V6 TFSI et le moteur électrique additionnel, offre les performances d’un véritable huit cylindres, tout en conservant la consommation de carburant d’un quatre cylindres économique.

© D.R.

Cette architecture d'entraînement est révolutionnaire : pour la première fois, Audi associe un six cylindres 3.0 TFSI de 331 kW (450 ch) avec compresseur alimenté électriquement à un efficient système mild hybrid pour la récupération. L’alterno-démarreur positionné entre le vilebrequin et la boîte de vitesses gère la récupération et, si nécessaire, peut tourner en sens inverse et agir en tant que moteur électrique. Le système électrique de 48 volts assure l’apport en énergie électrique.

Cinq niveaux de garde au sol

© D.R.


La puissance du Q8 concept est envoyée aux quatre roues par la transmission intégrale permanente quattro. Pour ce qui est du châssis à voies larges, le concept-car est aussi doté des dernières solutions haut de gamme présentes sur les modèles des catégories supérieures de la marque. L’« adaptive air suspension sport », la suspension pneumatique avec contrôle de l’amortissement, permet un choix de différentes tenues de route, allant d’ une tenue amortie à une tenue plus ferme. En outre, elle prévoit cinq niveaux de garde au sol, la différence de hauteur étant de 90 mm, afin de garantir le niveau le mieux adapté au revêtement. Les essieux avant et arrière sont tous les deux munis de 5 bras par roue.
© D.R.


Synonymes de prestige ultime, de sportivité affirmée et de technologie visible dans tous les domaines, les Q8 et Q8 sport concept, avec leurs 5,02 mètres de long et 2,05 m de large, n’arriveront pas de manière inaperçue sur le segment du luxe. On remarquera aussi la calandre Singleframe octogonale en 3 dimensions et bien plus large que celle des autres modèles produits actuellement en série. Elle est en outre décorée d’une structure en nid d’abeille.
© D.R.


L’intérieur offre un espace plutôt généreux pour 4 personnes et leurs bagages. Le coffre a une capacité de 630 litres. Les écrans tactiles, accompagnés du virtual cockpit future et de l’affichage tête haute à contact analogique, affichent la plupart des informations et la majorité des commandes passe aussi par eux. L’écran MMI, situé au centre du tableau de bord, permet d’utiliser le système d'infodivertissement et de régler les paramètres du véhicule. L’espace transversal de la console centrale intègre un écran dédié à la climatisation. Lorsque le conducteur s’en sert, son poignet repose sur le levier de la transmission tiptronic à 8 rapports. Si les capteurs du siège avant détectent qu’un passager est assis, l’écran tactile insère des options de réglage de la climatisation pour lui. Si le conducteur voyage seul, la fonction sera désactivée. Un autre petit écran tactile situé à gauche du volant est réservé à l’éclairage....
© D.R.


Bref un véritable salon roulant...à 275 km/h. Et qui aura évidemment un certain prix...