Auto-moto Certains éléments de connectivité présents sur la plus petite de voitures à l'étoile ne se retrouvent pas sur la Classe S. Un peu le monde à l’envers chez Mercedes…


Une petite réunion informelle, cette semaine, chez Mercedes à propos de la classe A nous aura permis d’apprendre pas mal de choses sur la voiture… et sur celles qui arriveront bientôt sur le marché.

Pour les adeptes du modèle, sachez qu’une version berline, une classique 3 volumes donc, sera commercialisée dès janvier 2019, alors qu’une hybride rechargeable est programmée pour l’année suivante (de même d’ailleurs qu’une GLB, version crossover de la Classe B, pour faire concurrence à la BMW série 2 Active Tourer).

En réalité, la marque à l’étoile mise énormément sur sa plus petite Mercedes, qu’elle propose du reste aux gestionnaires de flottes, avec une politique que les marques rivales qualifient de très agressive….

Apparue en 1997, sous une forme de monovolume qui a disparu, en 2012, avec la 2e génération, la Classe A s’est écoulée à plus de 3 millions d’exemplaires au point de représenter entre un quart et un cinquième des ventes globales de Mercedes depuis 2013.

La quatrième et dernière génération de la Classe A est présentée comme la mieux connectée de toutes les Mercedes. Pourquoi ? Parce qu’elle s’adresse à des gens (dont 40 % de femmes) de plus ou moins 40 ans pour qui la connectivité est essentielle. La preuve, certains éléments de connectivité présents sur la Classe A ne le sont même pas sur la Classe S, ce qui est une sorte de revirement dans la politique delà marque.

Ainsi, le conducteur est amené à converser sans cesse avec sa voiture (“Hey Mercedes”) grâce à une interface vocale, que ce soit, bien sûr, pour téléphoner, mais aussi pour envoyer un message ou simplement agrandir la carte du GPS (désormais sur disque dur). Plus besoin de passer par les doigts même si l’écran multimédia est à présent tactile !

De même, la voiture prévient de ne pas ouvrir sa porte si un cycliste remonte la file, de freiner si un accident s’est produit devant vous dans un virage aveugle, vous permet de personnaliser un profil et un thème conducteur qui ne sert qu’à vous (en fonction par exemple du GSM relié en priorité), sans parler de la réalité augmentée du GPS (le système de caméras filme en temps réel la sortie d’autoroute et met une flèche en surimpression sur la bande à emprunter), des applis What3Words, laquelle vous permet d’accéder à n’importe quel endroit de la planète sans même en connaître l’adresse, ou Mercedes Me grâce à laquelle votre voiture vous reconnaît via un QR code…