Auto-moto Une boîte DCT à double embrayage est désormais disponible avec les versions break et 5 portes.

Nous avons pu essayer cette semaine la FiaTipo dotée de cette nouvelle boîte automatique à 6 rapports et il faut bien avouer qu’elle ajoute encore au confort du conducteur..

Il s’agit en fait d’une boîte de vitesse dont la fiabilité a déjà été éprouvée par le groupe Fiat puisqu’elle est également disponible, mais sous l’appellation TCT, sur les Mito et autres Giulietta.

C’est essentiellement en ville que nous avons testé cette boîte, proposée (malheureusement) exclusivement sur le 1.6 multijet diesel, et c’est bien ainsi puisque c’est dans les trajets urbains qu’elle est la plus utile. Les rapports passent sans à-coup (il n’y a pas de palette au volant mais une position du levier permet de passer les vitesses une à une) mais il faut toutefois s’habituer, notamment en première, au temps de réponse assez important à l’accélération. Ce qui ne donne pas vraiment confiance au conducteur quand il s’agit, dans un croisement ou un rond-point, de s’engager, rapidement, entre deux véhicules.

De toute façon, cette Tipo très polyvalente, préfère de loin la conduite calme et en douceur à la manière forte, ou sportive si vous préférez, ce qui n’est pas du tout le but recherché avec une telle auto.

En usage de bon père de famille, la voiture se révèle agréable et confortable au quotidien, avec une finition intérieure plus que correcte pour un véhicule qui n’est toutefois plus si low price que cela.

Avec les 21.680€ (5 portes) ou les 22.880 € (break) demandés pour la voiture équipée du 1600 diesel de 115 ch et de cette boîte auto, on est évidemment assez loin de la berline trois volumes de base affichée à 13.914€ en essence et 16.322€, en 1.3 l diesel de 95 ch.

Le confort a un prix. Cela précisé, par rapport à ses rivales directes du segment C, la Tipo équipée de cette boîte DCT reste très compétitive.