Auto-moto Twingo, Clio, C3, Astra, Classe A, 308, Mégane, et bientôt Golf, n’existe(ro)nt plus qu’en 5 places. Voici pourquoi.…

Qui n’a pas, au moins une fois dans sa vie de passager, dû se plier à l’exercice de gymnastique requis pour pouvoir prendre place sur la banquette arrière d’une auto à trois portes ? Une parenthèse contorsionniste qui, si l’on observe les évolutions du marché automobile, pourrait rapidement prendre fin.

La voiture 3 portes se fait effectivement de plus en plus rare dans nos concessions. Le modèle européen le plus flagrant qui symbolise ce phénomène se nomme Renault Twingo. Créée en 1993, la petite citadine ultracompacte du groupe au losange se déclinait, alors, exclusivement en trois portes. La Twingo 3, commercialisée en Belgique depuis un an et demi, elle, est en revanche exclusivement une 5 portes !

Chez Renault, c’est la Clio 4, en 2012, qui avait osé la révolution de supprimer sa mouture 3 portes (en intégrant les ouvrants des portes arrières dans les montants latéraux). La nouvelle Mégane suit le même mouvement, comme la 308 du rival hexagonal Peugeot, elle aussi interdite de version trois portes. Quant au cousin PSA Citroën, il s’apprête lui aussi à vendre sa nouvelle Citroën C3 en version 5 portes exclusivement.

Les constructeurs français sont loin d’être les seuls à avoir pris ce parti : la voiture de l’année 2016, l’Opel Astra, n’existe ainsi plus qu’en 5 portes. Sa petite soeur, la Corsa, se vend toujours en trois portes, mais pour combien de temps encore ? Un cran plus haut, les Volvo V40 et Mercedes Classe A font déjà l’impasse. BMW (et sa Série 1) persiste pour l’instant à faire cohabiter versions trois et cinq portes. Tout comme Audi avec ses A1 et A3 - mais ici aussi, cela ne durera pas longtemps. On prête à Volkswagen, qui devrait commercialiser sa Golf 8 à l’horizon 2018-2019, de supprimer, également, la Golf 3 portes !

Si la disparition des trois portes nous est expliquée par l’industrie comme la résultante d’une demande de la clientèle, il existe un autre paramètre important : ne produire que des 5 portes, plutôt que de faire cohabiter versions 3 et 5 ouvrants, c’est nettement moins cher ! Développer un double système d’emboutissage de tôles, cela a un coût… Et lorsque le Dieselgate vous contraint à vous acquitter d’une amende de 15 milliards…

Les victimes ? Le portefeuille des clients qui se seraient contentés de 3 portes (une version 5 portes étant facturée 500 à 1.000 € de plus), et ceux qui appréciaient le tracé, souvent plus élégant, d’une auto 3 portes…